Snagan : retour aux fondamentaux dans le réseau Gan Assurances

Snagan : retour aux fondamentaux dans le réseau Gan Assurances
Jean-Luc Vidal, président du Snagan depuis juin 2016.

Si le chantier de modernisation du réseau Gan Assurances avance, les agents généraux mettent en garde leur compagnie contre toute tentation de majorer les tarifs pour contrebalancer une année déficitaire.

L’esprit de corps n’a pas failli ! À Pau, les 7, 8 et 9 juin dernier, plus de 300 agents généraux Gan Assurances ont participé au congrès de leur syndicat, le Snagan.

Ultra-majoritaire avec 72 % d’agents syndiqués (ndlr : ­environ 630 personnes sur 883 agences et 1 026 points de vente), le Snagan a fait entendre sa voix. Et le message de Jean-Luc Vidal, son président depuis juin 2016, est très clair : « Nous ne ­serons pas en capacité de faire payer les difficultés de Gan Assurances à nos clients, car les gens n’acceptent plus les hausses tarifaires, cela reviendrait à les pousser dans les bras des bancassureurs ». L’élu confie que cette tentation d’opérer des réajustements techniques en majorant les tarifs des contrats et en résiliant les clients jugés « mauvais risques » reste une préoccupation. Le seul point dur, en fait, qui n’a pas été « calé » selon lui. « On ne redressera pas la maison en tapant sur nos clients. Nous ne laisserons pas faire », déclare-t-il même en guise d’avertissement.

Mais pour le reste, l’heure était au consensus dans le Sud-Ouest concernant le plan de route à adopter : revenir aux fondamentaux que sont la souscription, la gestion et l’indemnisation. « ­Remettre l’église au centre du ­village », métaphorise Jean-Luc Vidal. « À une période où nous sommes justement en recherche de confiance mutuelle, ce congrès est l’occasion de passer des messages », convient Claude Zaouati, directeur général de la compagnie ­depuis février dernier.

Accompagner les agents

Cette confiance mutuelle s’est concrétisée autour du chantier de modernisation du réseau, baptisé Ideogan, entamé en 2015 et qui connaît une accélération. Après une première phase de tests des nouveaux outils sur la MRH (nouvelles fonctionnalités d’encaissement, de gestion électronique des documents…), lancée en mai ­auprès de 15 agents, une centaine de nouveaux agents vont les déployer tout en menant des tests supplémentaires sur le positionnement tarifaire. L’ensemble du réseau devrait ainsi être équipé d’ici à la fin de l’année, voire dès octobre pour l’arrivée du nouveau contrat automobile. Un projet important pour Claude Zaouati qui a promis de « remettre la maison Gan en ordre de marche ». « Nous sommes dans une période de transformation et la priorité, outre le retour aux fondamentaux, consiste à accompagner les agents dans un développement rentable », poursuit-il. Cap est donc mis sur les professionnels (62 % des clients du réseau aujourd’hui) et aussi les associations d’agents. « à moins de 300 000 € de commissions, une agence aura du mal à se structurer pour répondre aux challenges à venir », prévient ainsi le nouveau directeur général.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Snagan : retour aux fondamentaux dans le réseau Gan Assurances

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié