Sociétés d'expertise : Saretec innove pour diversifier ses activités

Sociétés d'expertise : Saretec innove pour diversifier ses activités
Philippe Tromson, PDG de Saretec

Saretec, groupe d’expertise qui opère en construction et en dommages aux biens a engagé un plan stratégique à horizon 2020. Cette nouvelle feuille de route est centrée sur l'innovation qui doit contribuer au développement des activités et à l'émergence de nouveaux champs d'intervention.

Doté d'une direction renforcée depuis un an, le groupe Saretec s'est fixé pour objectif de passer la barre des 200 M€ de chiffre d'affaires en 2020 contre 120 M€ aujourd'hui et de figurer « parmi les trois leaders du marché français de l'expertise » à cette échéance.

Un cap que Philippe Tromson, PDG de Saretec, compte atteindre par croissance interne, grâce à des acquisitions, mais aussi par la diversification des activités du groupe. « L'expertise en construction et en dommages aux biens représente aujourd'hui 90% de notre chiffre d'affaires. D'ici à 2020, 20% de nos revenus seront générés par la diversification de nos services », précise-t-il.

Favoriser l'innovation, y compris en interne

Pour ce faire, le groupe met en place différentes initiatives pour moderniser ses services et en créer de nouveaux. « C'est en innovant que nous pourrons enrichir nos prestations d'expertise et diversifier nos activités », précise le PDG de Saretec. Le groupe qui consacre 4% de son chiffre d'affaires à la R&D, a lancé, il y a un an, un programme baptisé « Open Saretec ». Dans ce cadre, il est accompagné par le cabinet Fabernovel afin de favoriser l’innovation au sein de ses équipes, et travaille aussi en lien avec Paris&Co et TheFamily, incubateur et accélérateur de start-up.

« Le volet interne du programme a permis de faire émerger 70 propositions de développement et de diversifications. Sur ces 70 propositions, 20 projets ont été retenus. Et trois d'entre eux ont bénéficié d’un accompagnement accéléré, en particulier notre start-up interne Aukazou », détaille Philippe Tromson. Cette start-up a pour vocation de simplifier la résolution d'un dégât des eaux : relation avec l'assureur, intervention d'un plombier et, si besoin, réparation par les prestataires du réseau Kora Solutions créé en 2014 par Saretec.

Données et objets connectés

La réparation en nature fait, en effet, partie des axes de diversification du groupe, de même que les travaux de plus grande ampleur. Dans ce but, le groupe vient de créer Moeris, une société opérant dans le domaine de la maîtrise d'œuvre.

Autre voie dans laquelle investit Saretec : l'exploitation de données issues de ses missions d'expertise – pathologies du bâtiment par exemple – et autres statistiques pour créer de nouveaux services destinées aux assureurs ou à d'autres clients.

Dans sa quête d'innovation, le groupe suit aussi de près les évolutions technologiques et notamment l'essor des objets connectés qui, à terme, pourraient avoir des conséquences sur les activités d'expertise.

« Parce qu'ils permettent de prévenir ou du moins de réduire l'ampleur des sinistres, les objets connectés peuvent conduire à une réduction des missions d'expertise, estime Philippe Tromson, mais ils vont aussi générer des demandes en termes de conseil et d'assistance, - en cas de détection de fuite ou autres problèmes - auxquelles les acteurs de l'expertise et de la réparation en nature pourront répondre s’ils sont innovants. C’est ce à quoi nous travaillons chez Sarectec. »

A l'avenir tout l'enjeu pour les acteurs évoluant sur les marchés de l'expertise et de l’assurance en pleine mutation sera, en effet, de trouver leur place dans ce nouveau paysage.


Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Sociétés d'expertise : Saretec innove pour diversifier ses activités

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié