[DOSSIER] L'assurance en Allemagne 3/4

Solva 2 et crise financière : le double défi des assureurs vie

Solva 2 et crise financière : le double défi des assureurs vie
Alf Neumann, membre du directoire d’Allianz Lebenversicherung Ag, chargé du marché des particuliers et des produits © DR

Dommage collatéral de la crise, le taux de rendement de l'assurance vie a baissé de 0,3 à 0,5% en 2012. Les assureurs vie, premiers à subir le bas niveau des taux d'intérêt, s'apprêtent à entrer en résistance, avec Solva 2 en ligne de mire.

Pour les Allemands, l'année 2012 s'est terminée sur un désenchantement. Ils ont appris qu'en raison des faibles taux d'intérêt sur les marchés, leur assurance vie subirait une baisse de rendement portant le taux global entre 3,2 et 3,6%. Un coup dur qui ne sera cependant pas le coup de grâce, car ce produit jouit d'une grande popularité et, surtout, d'un taux garanti par l'État - une particularité allemande - à 1,75% !

Rendements encore élevés

« L'assurance vie demeure, de par son modèle économique, un produit sûr et qui présente des taux de rendements supérieurs à ce que le marché propose actuellement », affirme Reiner Will, directeur général de l'agence de notation Assekurata. « En plus du taux de 3,6%, nous verserons 0,6% de participation aux bénéfices, montant ainsi le taux moyen en 2013 à 4,2% », illustre Alf Neumann, membre du directoire d'Allianz Lebensversicherung, la compagnie vie d'Allianz Allemagne, citant l'investissement dans des dettes souveraines de pays émergents comme le Brésil ou le Mexique.

En effet, l'idée est bien de trouver de nouveaux placements plus rentables, sachant que le taux de rendement sur actifs des assureurs vie devrait être à 4% en 2012 (après 4,14% en 2011), et qu'il est actuellement à 3,2% en moyenne pour les nouveaux placements.

Allianz loin devant

Capitalisation solide

Sous pression dans un marché de 94 acteurs, les assureurs vie tirent malgré tout encore leur épingle du jeu. « Jusqu'à présent, aucun assureur vie n'a connu de difficulté majeure », constate Reiner Will. « Notre capitalisation est solide, et nous pouvons nous maintenir sur les marchés, même dans un contexte persistant de taux faibles », confirme Alf Neumann.

Il est vrai que les assureurs vie, comme le reste du secteur, ont été astreints à la rigueur et à la discipline en prévision de Solva 2. « Certaines exigences principales du deuxième pilier de Solvabilité 2 ont déjà été transposées en droit allemand en 2009. Les assureurs allemands se sont par ailleurs préparés intensément aux au-tres contenus de ce nouveau régime de contrôle par des tests nationaux et européens », explique Alexander Erdland, président du directoire de la Wüstenrot et Württembergische AG et président de la GDV, la fédération des sociétés d'assurances.

l’assurance vie offre toujours plus que le marché des capitaux et que le taux d’inflation. les consommateurs doivent réaliser que des taux de 6-7% ne sont plus normaux.

Alf Neumann, membre du directoire d’Allianz Lebenversicherung Ag, chargé du marché des particuliers et des produits

 

Préparation à Solvabilité 2

« Les compagnies allemandes sont bien préparées à Solvabilité 2 pour ce qui est du deuxième pilier. En revanche, en ce qui concerne le premier pilier, elles sont encore en train d'ajuster leurs besoins en capital et doivent réfléchir à la structuration de leurs placements en emprunts souverains », nuance Reiner Will.

Du reste, selon une étude effectuée en automne par Axa Investment Managers, 46% des 50 assureurs allemands interrogés déclarent avoir déjà adapté leur procédure de reporting et 68% leur management du risque. La crise de la dette européenne a cependant introduit de nouvelles réalités, en montrant à quel point les exigences de capital pouvaient fluctuer en fonction des variations de taux d'intérêt. Pour Alexander Erland, Solvabilité 2 ne doit pas devenir « une barrière insurmontable pour les produits de prévoyance vieillesse qui ont fait leurs preuves ». Et d'ajouter, en référence à l'étude branches longues qui doit être lancée sous peu, que « ceci n'est pas seulement une problématique du marché allemand. Aussi, il est juste que le modèle soit à nouveau testé au niveau européen, même si cela en retarde l'introduction ».

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 03 avril 2020

ÉDITION DU 03 avril 2020 Je consulte

Emploi

INFOPRO DIGITAL

Commercial sédentaire en BtoB H/F

Postuler

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Solva 2 et crise financière : le double défi des assureurs vie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié