Sondage Humanis : les chefs d'entreprise dépassés par le rythme des réformes sociales

Sondage Humanis : les chefs d'entreprise dépassés par le rythme des réformes sociales

Selon un sondage réalisé par Humanis, moins d'une entreprise sur six est prête pour les quatre échéances sociales prévues pour le 1er janvier 2016. Face à ce constat, Jean-Pierre Menenteau, le directeur général du groupe de protection sociale, tire la sonnette d'alarme.

14% : c’est le pourcentage d’entreprises, selon un sondage du groupe Humanis, qui se disent prêtes à l’entrée en vigueur simultanée en 2016 de quatre réformes sociales majeures.  A savoir celle de la généralisation de la complémentaire santé, de la transformation des contrats de santé responsable existants, de la déclaration sociale nominative (DSN) et du compte pénibilité. « Ce sondage confirme la perspective d'un grand embouteillage administratif et technique sur l'agenda social des entreprises cet automne. En effet, entre le 1er septembre et le 31 décembre, hors vacances scolaires, il n'y a que 68 jours ouvrés. C’est trop peu pour mener des projets complexes qui incluent beaucoup de dialogue social, et qui mélangent à la fois de l’opérationnel, du technique et de l’informatique », explique Jean-Pierre Menanteau, directeur général du groupe Humanis, à l'Argus de l'assurance.

Des disparités selon les réformes

Pour autant, si l’on prend chacune des réformes isolément, les résultats de ce sondage sont plus élevés. 67% des sondés affirment ainsi s’être préparés à la généralisation de la complémentaire santé. Un chiffre qui tombe toutefois à 38% quand on les interroge sur le compte pénibilité, et même à 24% quand il s’agit de connaitre le pourcentage d’entreprises qui se déclarent prêtes à la transformation des contrats de santé responsables. Quant à la déclaration sociale nominative - qui s’appliquera pourtant au 1er janvier 2016 - elle n’est connue aujourd’hui que d’une entreprise sur deux !

Donner du temps

« Nous lançons donc aujourd’hui une alerte, en disant simplement qu’il serait peut-être sage de donner le temps nécessaire aux entreprises pour une mise en œuvre efficace et sécurisée de ces réformes. Ce serait autant de temps commercial libéré pour saisir les opportunités de croissance », indique Jean-Pierre Menanteau. Une proposition appuyée par le fait que, selon ce sondage menée par téléphone du 15 au 25 juin derniers auprès de 1 004 chefs d’entreprise, 53% estiment que le temps dédié aux tâches administratives a augmenté en dix ans, y consacrant à présent près d’un tiers (29%) de leur temps

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Sondage Humanis : les chefs d'entreprise dépassés par le rythme des réformes sociales

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié