[DOSSIER] #Spécial digital 5/16

#Spécial digital - Axa : un fonds consacré à la recherche de solutions innovantes

#Spécial digital - Axa : un fonds consacré à la recherche de solutions innovantes
Signature de l’accord du partenariat Axa/HEC : de gauche à droite, Julien Levy, professeur à Hec, Bernard Ramanantsoa, DG d’Hec Paris, Henri de Castries, president d’Axa, Véronique Weill, directrice des opérations d’Axa, Daniel Bernard, président de la fondation Hec et Stéphane Guinet, DG d’Axa Global Direct.

Installée il y a 18 mois sur le campus de HEC Paris, la chaire « Stratégie digitale et big data » d’Axa confère à l’assureur une image moderne auprès de jeunes talents qui concourent à sa transformation numérique.

Peu de métiers peuvent se targuer de croiser nouvelles technologies et systèmes d’information, mathématiques et science du risque ou encore finance et marketing. L’assurance regroupe tous ces talents, et plus encore. Mais la plupart des étudiants des meilleures écoles de commerce l’ignorent. Pour y remédier, Axa a créé avec HEC Paris une chaire « Stratégie digitale et big data ». Cette entité au sein de l’école de commerce se consacre depuis septembre 2013 à l’échange de savoir dans l’un des domaines les plus stratégiques pour les compa­gnies d’assurance. « Nous voulions expliquer aux étudiants les enjeux de la transformation digitale pour laquelle le groupe investit cette année 450 millions d’euros dans le monde », déclare Godefroy de Colombe, PDG d’Axa Global Direct France, plus connu sous son enseigne Direct Assurance. En filigrane, il s’agissait de prouver que le numérique n’était pas le seul apanage des start-up ! Et sur le campus, le message a été bien reçu puisque 700 étudiants sont entrés en contact avec Axa, 240 y ont physiquement mis les pieds et 42 y travaillent aujourd’hui.

Principal vivier de recrutement

D’abord faire connaître l’assurance, puis Axa, et enfin les postes à pourvoir en lien avec le numérique. Telle était la triple mission de cette première chaire d’enseignement, parfaitement remplie. Et il y en avait besoin. « Nous sommes en pleine phase d’exécution de notre transformation digitale qui s’avère autant culturelle et sociale que technologique », précise Godefroy de Colom­be, ravi de se confronter à ces « digital natives », rompus au travail collaboratif. Un mode de fonctionnement vital à l’heure où il faut décloisonner les départements de la compagnie. Au sein de l’école, les plus impliqués sont les étudiants de 3e année en majeures management et nouvelles technologies (MNT) et aussi en marketing. Par l’intermédiaire de cette chaire dédiée, ils réalisent une mission de consulting chez Axa qui équivaut à leur stage obligatoire de 4 mois et peuvent valider en fin de cursus un certificat « transformation digitale ». « On leur donne une problématique et ils s’en imprègnent », résume Godefroy de Colombe. Tant et si bien que le produit de télématique YouDrive, lancé en mars 2015, est né sur le slide d’un étudiant de HEC Paris. Embauchée dès juin 2013, cette recrue officie toujours au département télématique de l’assureur. Idem pour l’offre easypropriétaire d’Axa Banque, conçue par un autre étudiant, en 2014. La chaire est devenue le principal vivier de recrutement de profils « digitaux » et « data » d’Axa. Attirer les meilleurs, c’est la finalité. à cet égard, l’ambition académique va croissante, cristallisée par les « super cas », à savoir les projets d’étude soutenus devant un jury.

Dessine-moi un produit d’assurance

Lors du lancement, une vingtaine de volontaires avait ainsi phosphoré durant une journée sur les assurances à destination de la génération Y. Importance des réseaux sociaux ou encore besoin de produits de poche courte durée (voyages, stages à l’étranger…) : les présentations avaient bluffé le jury d’Axa. Véronique Weill, directrice des opérations du groupe, y était : « Si nous sommes aujourd’hui perçus selon Profiteo comme l’assureur le plus innovant pour cette tranche d’âge, nous le devons en partie à ces étudiants. L’offre Switch by Axa tire en effet sa source des échanges que nous avons eus avec eux ». L’an dernier, les bouillonnants cerveaux de HEC ont planché pendant une semaine sur les offres affinitaires, aidés des données livrées par la compagnie et épaulés par une hotline mise en place par son dépar­tement marketing. Cette année, c’est à la gestion d’un sinis­tre grâce aux outils digitaux qu’ils doivent s’atteler. Ils ont disposé, cette fois, de trois semaines pour produire un prototype ! Les prestataires de Direct Assurance leur ont ouvert leur porte pour allier le terrain à la théorie. « Des projets liés aux enjeux d’Axa sont intégrés tout au long du cursus par le biais de la chaire », confirme Gaëlle Moyère, chef de projet digital d’Axa Global Direct France et… ex-étudiante HEC ! Fort de ce succès, Axa discute actuellement avec l’école Polytechnique pour dupliquer le concept avec des étudiants ingénieurs dans le domaine du big data et veut, très rapidement, toucher les étudiants étrangers.

Nous sommes en pleine phase d’exécution de notre transformation digitale qui s’avère autant culturelle et sociale que technologique.

Godefroy de Colombe, PDG de Axa Global Direct France

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 avril 2021

ÉDITION DU 23 avril 2021 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Missions de commissaire aux comptes

Occitanie en Scène

23 avril

34 - Montpellier

Prestations de service d'assurance Responsabilité et risques annexes

Ville de La Couarde sur Mer

23 avril

17 - La Couarde-sur-Mer

Fourniture de titres spéciaux de paiement..

CCAS de la Ville de Pau

23 avril

64 - PAU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

#Spécial digital - Axa : un fonds consacré à la recherche de solutions innovantes

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié