[DOSSIER] #Spécial digital 6/16

#Spécial digital - Chaire Axa : de la recherche à l’enseignement

#Spécial digital - Chaire Axa : de la recherche à l’enseignement

Si la chaire d’enseignement est nouvelle, les chaires de recherche, une trentaine, sont une tradition chez Axa et une autre forme de partenariat avec le monde academique. Le 2 avril dernier, 15 millions d’euros ont ainsi été attribués par le groupe à 44 projets dans 19 pays. Ce montant correspond à l’enveloppe annuelle habituelle qu’Axa alloue au financement de chercheurs et de projets, et à ce que Godefroy Beauvallet, directeur du Fonds Axa, nomme « la parole libre sur le risque ». Modéliser les comportements des assurés, fouiller les indicateurs avancés liés aux aléas ou encore jongler avec les mathématiques de la décision à l’origine des algorithmes utilisés par les assureurs, c’est en effet le quotidien, pour ne citer qu’eux, du professeur Massimo Marinacci de l’université Bocconi à Milan à la tête d’une chaire capitalisée sur le risque et évidemment d’Itzhak Gilboa qui dirige celle d’Axa au sein de HEC Paris dans le domaine des sciences de la décision.

Une relation privilégiée

L’école parisienne bénéficie de 1,5 million euros pour porter sur la période 2009-2019 les projets de ce docteur en sciences économiques. HEC Paris est un des principaux partenaires de la compagnie d’assurance et celui avec lequel le mariage est le plus dense et le plus diversifié. « Le fonds Axa pour la recherche est souvent pionnier dans les relations que le groupe développe par la suite, sous d’autres formes partenariales, avec les universités. Nous intégrons ces institutions pédagogiques par l’excellence », commente Godefroy Beauvallet qui ne cache pas que des chantiers d’envergure se fomentent dans le domaine du numérique. « De nombreux projets que nous soutenons intègrent une composante data science. C’est pourquoi nous entrons dans le big data par le financement des chercheurs en mathématiques appliquées et aussi en digital humanities, c’est-à-dire les sciences sociales s’appuyant sur et appliquées au digital », poursuit le patron de cette entité de mécénat scientifique pesant 8 millions d’euros par an pour les seules chaires de recherche. Récemment, Axa est allé encore plus loin en terme de diversification de ses financements liés à l’innovation en créant Axa Strategic Ventures. Doté de 200 millions d’euros, ce fonds de capital-risque soutient principalement les travaux des start-up.

Le fonds Axa pour la recherche est souvent pionnier dans les relations que nous développons ensuite avec les écoles.

Godefroy Beauvallet, directeur du Fonds Axa

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 avril 2021

ÉDITION DU 23 avril 2021 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Missions de commissaire aux comptes

Occitanie en Scène

23 avril

34 - Montpellier

Prestations de service d'assurance Responsabilité et risques annexes

Ville de La Couarde sur Mer

23 avril

17 - La Couarde-sur-Mer

Fourniture de titres spéciaux de paiement..

CCAS de la Ville de Pau

23 avril

64 - PAU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

#Spécial digital - Chaire Axa : de la recherche à l’enseignement

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié