SWISS LIFE EN MAL DE REPRENEURSUrgence Avec des comptes dans le rouge vif, la société suisse révèle un programme de cessions tous azimuts et une nouvelle vague de licenciements.

SWISS LIFE EN MAL DE REPRENEURS

Urgence Avec des comptes dans le rouge vif, la société suisse révèle un programme de cessions tous azimuts et une nouvelle vague de licenciements.



Face à la dégradation de ses comptes, Swiss Life vit une cure d'amaigrissement sans précédent. Outre une perte de 386 millions de francs suisses (MFS, soit 262 M€) sur le premier semestre, l'assureur a vu fondre de 21 % ses fonds propres, à 3,9 MdFS sur cette période. Pénalisé par ses acquisitions passées, le groupe a dû inscrire 624 MFS en amortissements des écarts d'acquisition.

Un raid des Italiens ?

Dans ces conditions, à côté d'une recapitalisation de 1,2 MdFS, Swiss Life s'apprête à licencier 700 personnes - après les 800 départs annoncés en avril -, à céder ses filiales non vie, quatre filiales étrangères d'assurance vie et une partie de ses activités bancaires. Le portefeuille dommages hexagonal est donc à saisir, comme les affaires non vie belges, les filiales vie italienne, espagnole, britannique et La Suisse. Une mise à plat devrait durer environ deux ans.Vu l'état des marchés financiers, les acheteurs ne sont pas légion, mais surtout, " ce groupe manquant de cohérence, les activités devront être cédées par petits bouts ", estime l'analyste Lewis Phillips, de Fox, Pitt, Kelton. Cité parmi les acheteurs potentiels, Generali loucherait surtout sur les activités bancaires, dont la Banque du Gothard. En France, AGF serait candidat au rachat des affaires santé. En Belgique, le nom de Fortis revient pour le portefeuille dommages. En avant-première, les analystes prévoient la cession de la filiale britannique, un " petit bijou " leader en prévoyance groupe. Les observateurs s'interrogent aussi sur l'incursion de deux assureurs vie italiens au capital de Swiss Life. Fondiaria vient, en effet, de céder un tiers de ses 9,9 % à Milano Assicurazioni et la compagnie SAI, qui va fusionner avec Fondiaria, a récupéré 1,9 % de Swiss Life. Décidément, après la révolution de palais qui vient de se produire à la présidence de Generali, la finance italienne est en ébullition.



LES FRANÇAIS ÉPARGNÉS

Les effectifs de Swiss Life en France devraient être épargnés par les suppressions d'emplois prévues d'ici à la fin 2004. Lors du comité d'entreprise exceptionnel du 18 septembre, le PDG, Jean-Antoine Chabannes, et le DG, Jacques Richier, ont affirmé qu'aucun plan social n'est prévu. La réduction d'effectifs sera obtenue par les fluctuations naturelles de personnel et les départs à la retraite.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché public de prestation de services en assurances.

Ville de St Mandé

21 juillet

94 - ST MANDE

Prestations de services d'enrichissement de portefeuilles d'investissements pour le...

FGA Fonds de Garantie des Assurances

21 juillet

94 - VINCENNES

Marché de service relatif à la prestation d'assurance..

Ville de St Dié des Vosges

21 juillet

88 - ST DIE DES VOSGES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

SWISS LIFE EN MAL DE REPRENEURSUrgence Avec des comptes dans le rouge vif, la société suisse révèle un programme de cessions tous azimuts et une nouvelle vague de licenciements.

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié