[DOSSIER] Dossier : les résultats semestriels 2016 dans l'assurance 11/23

Swiss Re : les catastrophes naturelles pèsent sur les résultats semestriels

Swiss Re : les catastrophes naturelles pèsent sur les résultats semestriels
Christian Mumenthaler salue toutefois un « solide résultat, malgré un deuxième trimestre difficile ». Le nouveau directeur général du groupe, successeur de Michel M. Liès, compte s’appuyer sur la « discipline de souscription » ainsi que son « excellente capitalisation » pour affronter la période économique.

Swiss Re a enregistré un résultat net en recul de 17,4% à 1,866 Md$ au titre du premier semestre 2016, pénalisé par un nombre important de catastrophes naturelles, conjugué à la volatilité des marchés financiers et l’incertitude politique liée en partie au Brexit.

Pour sa première présentation de résultats depuis sa prise de fonctions au 1er juillet dernier, Christian Mumenthaler, nouveau directeur général de Swiss Re, aurait préféré dévoiler de meilleurs chiffres. Et pour cause : à l’instar de son concurrent français Scor quelques jour plus tôt, le numéro un mondial de la réassurance a dévoilé un bénéfice net en baisse de 17% à 1,866 Md$, affecté par le coût élevé des catastrophes naturelles et humaines enregistrées au deuxième trimestre.

Un deuxième trimestre coûteux en cat' nat'

En dommages, le bénéfice net ressort à 870 M$ contre 1,278 Md$ à la même période l’an dernier. Après plusieurs trimestres relativement cléments au plan de la sinistralité, le réassureur a essuyé une perte de 220 M$ pour le seul incendie de Fort McMurray au Canada (net de rétrocession et avant impôt) et dans une moindre mesure au Japon et en Europe. Conséquence directe, le ratio combiné se dégrade de près de neuf points à 97,2% au premier semestre 2016 contre 88,3% au premier semestre 2015. A noter qu’au deuxième trimestre, le ratio combiné atteint 101%.

Soucription et capital

Christian Mumenthaler salue toutefois un « solide résultat, malgré un deuxième trimestre difficile ». Le nouveau directeur général du groupe, successeur de Michel M. Liès, compte s’appuyer sur la « discipline de souscription » ainsi que son « excellente capitalisation » pour affronter la période économique.

Reste que sur la période, le réassureur zurichois enregistre une progression des primes encaissées de 9,6% à 16,118 Md$ dont 50% en réassurance dommages, 35% en réassurance vie et santé, 10% en corporate solutions et 5%  pour la nouvelle unité « Life capital », formée à partir des activités d'Admin et opérationnelle depuis le 1er janvier 2016.

Ratios financiers hétérogènes

La performance financière du réassureur affiche des fortunes diverses. Le rendement annualisé des fonds propres (return on equity) perd près de trois points en un an, de 13,5% à 10,9% tandis que la marge opérationnelle nette chute de 18,2% à 13,6%. Dans un contexte économique difficile, le groupe mise sur l’accumulation de capital. Les fonds propres ont progressé sur la période à 35,811 Md$ contre 32,415 Md$ un an plus tôt.

Réduction de capacités en cat’ nat’

Lors de la campagne de renouvellement des traités au 1er juillet, en particulier dans les zones Amérique du Sud et du Nord, le volume des activités a progressé de 10%. Toutefois, le réassureur note la poursuite du recul des prix dans les activités dommages.

En conséquence de quoi, le groupe a décidé de réduire la capacité pour les catastrophes naturelles dans certains segments à l’instar des ouragans américains. « Même si l'excès du capital continue de maintenir une pression sur les prix, il le fait dans une bien moindre mesure qu’auparavant », constate le réassureur.

Dans ce dossier

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour l'aide à la décision dans la stratégi...

Ville de Paris / Secrétariat général Délégation générale à la modernisation

20 juillet

75 - VILLE DE PARIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Swiss Re : les catastrophes naturelles pèsent sur les résultats semestriels

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié