[DOSSIER] La réassurance sort la tête de l’eau au premier [...] 3/5

Touchée mais pas coulée, Munich Re vise un bénéfice de près de 3 Md€ en fin d'année

Touchée mais pas coulée, Munich Re vise un bénéfice de près de 3 Md€ en fin d'année
Nikolaus von Bomhard, le président du directoire de Munich Re.

Les catastrophes naturelles qui se sont intensifiées au cours du second trimestre, détériorant le ratio combiné à 99,3 %, ne remettent pas en cause les pronostics du premier réassureur mondial.

Pris en étau entre les inondations en Allemagne et en Europe de l'Est qui lui auront coûté 230 M€ et les faibles taux d'intérêts, Munich Re n'en maintient pas moins son prévisionnel d'un excédent de 3 Md€ pour l'exercice 2013.
Les résultats du premier semestre portant le bénéfice du groupe à 1,5 Md€, dont 1,2 Md€ en réassurance, l'y encouragent. Il s'agit en effet de lisser les effets des catastrophes naturelles qui ont réduit le bénéfice du deuxième trimestre de 33% à 543 M. Car, si les coûts des cat'nat s'élèvent à 605 M€ pour le seul deuxième trimestre, la facture globale entre janvier et juin demeure à 711 M€, légèrement inférieure à celle de la même période de 2012. Ce constat incite Nikolaus von Bomhard, président du directoire, à la confiance: «A la différence du premier trimestre, les résultats du second trimestre ont été nettement touchés par les gros dommages. L'environnement demeure par ailleurs difficile en raison des faibles taux d'intérêts. Dans ces conditions, le résultat de ce premier trimestre est très satisfaisant et, avec ce bénéfice, nous sommes en bonne voie d'atteindre notre but en fin d'année.»

Chute de 12% du rendement des actifs

Un optimisme qui reste cependant conditionné par la suite des événéments climatiques. Car, le ratio combiné de ce premier semestre, s'il reste en amélioration à 92,4% contre 95,7%, en 2012, n'en a pas moins été détérioré au deuxième trimestre à 99,3% (96,9%). Sa filiale d'assurance au premier euro, Ergo, est elle aussi, touchée par les inondations. Elle subit un recul de son volume de primes de 2,5% et de son bénéfice de 255 M€ en 2012 à 236 M€.
Les déchaînements météorologiques ne sont toutefois pas les seules menaces qui pèsent sur Munich Re. Le rendement des actifs a baissé de 12% sur l'ensemble du premier semestre, et même de 13,8% au deuxième trimestre. Un indice qui devrait porter en fin d'année le taux de rendement sur actifs à 3,3%, contre 3,9 % l'année dernière.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 14 janvier 2022

ÉDITION DU 14 janvier 2022 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

CONTRÔLEUR DE GESTION EPARGNE (H/F)

Postuler

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Touchée mais pas coulée, Munich Re vise un bénéfice de près de 3 Md€ en fin d'année

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié