Un cahier des charges « gagnant-gagnant »

Un cahier des charges « gagnant-gagnant »
Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées et à l’Autonomie

Dans le cadre de son projet de loi sur l'adaptation de la société au vieillissement, la ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie entend encadrer les contrats dépendance, afin de protéger les consommateurs des excès du marché. « Mon ambition est de travailler avec tous ceux qui représentent ce secteur », a insisté Michèle Delaunay, lors de la conférence de L'Argus de l'assurance sur les seniors, le 12 décembre. Et d'annoncer, avec une concertation en février et mars, une « discussion très libre à partir de nos propositions ». La ministre souligne que « c'est du gagnant-gagnant », après avoir expliqué en substance que le faible développement de l'assurance dépendance était lié à une « confiance pas totale » des assurés.

Il y a d'ailleurs, relève Michèle Delaunay, une « prise de conscience » des assureurs avec la mise au point d'un label. « Notre objectif va dans le même sens », a-t-elle poursuivi, à savoir « bâtir un cahier des charges » qui devrait aborder les différents aspects des contrats. « Faut-il un examen médical systématique ? Comment indexer les rentes ? Toutes ces questions sont légitimes, y compris celles liées aux paramètres d'évaluation », a déclaré Michèle Delaunay, avant de souligner les « leviers fiscaux importants » existants.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 avril 2021

ÉDITION DU 23 avril 2021 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Un cahier des charges « gagnant-gagnant »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié