Un observatoire pour lutter contre les accidents de la vie courante

Un observatoire pour lutter contre les accidents de la vie courante

Avec plus de 20 000 décès constatés chaque année, les accidents de la vie courante représentent la première cause de mortalité accidentelle en France, toutes classes d’âges confondues. Soit 4,6 fois plus de décès que ceux provoqués par les accidents de la route. Or, dans le même temps, ce type d’accident ne figure pas parmi les préoccupations majeures de santé publique.

Quantifier les accidents pour mieux les prévenir

Face à ce constat, Calyxis, un centre de recherche appliqué en matière de prévention des risques, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et des mutuelles telles que la Macif, la Maif et la Maaf se sont associés pour mettre sur pied l’observatoire Mavie. L’objectif : collecter des données – qui manquent cruellement – sur les conséquences humaines, sociales et économiques des accidents de la vie courante et connaître les facteurs favorisant ou prévenant ces accidents.

100 000 sociétaires volontaires testés quatre fois par an

Concrètement, Mavie est une étude nationale qui vise à suivre la survenue d’accidents auprès de 100 000 sociétaires volontaires parmi les trois mutuelles engagées dans le dispositif. Les participants seront sollicités à raison d’une fois par trimestre pour répondre, via Internet, à un questionnaire sur les accidents éventuellement survenus.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Titres repas dématérialisés - chèques/cartes cadeaux.

GHT Val de Marne Est - Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil

18 juillet

94 - CRETEIL

Convention de participation pour la participation au financement de la protection s...

Conseil Général de la Haute Vienne

18 juillet

87 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Un observatoire pour lutter contre les accidents de la vie courante

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié