Une année 2012 contrastée pour la MACSF

Une année 2012 contrastée pour la MACSF
Marcel Kahn, directeur général de la MACSF. © DR

En assurance vie, le groupe MACSF est parvenu, en 2012, à préserver une collecte nette positive (402 M€), alors que le marché terminait l’année dans le rouge. Mais, son chiffre d’affaires, dans cette branche, recule très nettement par rapport à 2011 (-15,7% à 1,4 Md€). Cette baisse de régime « presque voulue », selon Marcel Kahn, directeur général de la MACSF, s’explique par la volonté du groupe de maintenir une collecte nette positive, de ne pas risquer d’avoir à investir les primes collectées dans de mauvaises conditions et d’éviter l’effet dilutif. Le recul de l’activité en assurance vie a été en partie compensé par la bonne tenue des branches dommages et assurance de personnes, dont le chiffre d’affaires progresse de 8,5% à 500 M€, d’où une baisse d’activité limitée à 9,8% sur le périmètre du groupe.

Au sein de la Sgam, Libéa, l’entité créée pour répondre aux besoins des enfants des sociétaires et des professions libérales hors secteur de la santé, tire son épingle du jeu. Son chiffre d’affaires passe de 2,9 M€ à 14 M€, la société ayant décroché deux contrats collectifs de prévoyance des avocats.

Accentuer le poids des multisupports et de la retraite

A l’issue de l’exercice 2012, le résultat net du groupe s’avère équivalent à celui de l’année précédente. Il stagne à 34 M€, après un prélèvement exceptionnel de 21 M€ correspondant à la seconde vague de la taxe sur la réserve de capitalisation. Sur le plan financier, la situation du groupe reste solide. Ses fonds propres franchissent la barre des 2 Md€, et son ratio de solvabilité atteint 282%.
A ce stade, 2013 s’annonce moins tendue que 2012 du côté de l’assurance vie : « Sur les cinq premiers mois, la collecte brute progresse de 31%, indique Marcel Kahn, et la collecte nette se situe autour de 100 M€. » Malgré ce renversement de tendance, la MACSF entend accentuer encore davantage le poids des multisupports et de la retraite (contrats Madelin notamment), dans son activité. Autres priorités de la Sgam en 2013 : orienter davantage son activité vers la collective, un virage qu’elle avait commencé à amorcer mais qui va s’accélérer avec la généralisation de la complémentaire santé, et se positionner sur le marché de la dépendance, « en fournissant une solution à la fois financière mais intégrant aussi des prestations », précise Marcel Kahn.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 21 février 2020

ÉDITION DU 21 février 2020 Je consulte

Emploi

SIACI SAINT HONORE

Chargé d'études Santé Prévoyance (contrats collectifs)

Postuler

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription d'une garantie assurances multirisques bureaux

Paris Habitat OPH Direction des achats

21 février

75 - PARIS HABITAT OPH

Assurance dommages aux biens et risques annexes Angers Loire Métropole-risques spéc...

Angers Loire Métropole Com. d'agglo. du Grand Angers

21 février

49 - ANGERS LOIRE METROPOLE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Une année 2012 contrastée pour la MACSF

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié