Une maturité grandissante

Lors de son séminaire bruxellois du 20 et 21 octobre, la Ferma a présenté la septième édition de son rapport européen des risques et des assurances. Au coeur de marchés en mouvement, le risk-manager gagne en maturité et renforce sa place au sein des organigrammes des entreprises.

Partager


Depuis 21 pays européens, 850 risk-managers ont répondu à la dernière enquête de la Fédération européenne des associations de risk-management (Ferma). Ce rapport dédié à la gestion des risques et des assurances permet de démontrer l'évolution du risk-management au sein des organisations. Une pratique d'ailleurs de plus en plus identifiée dans les entreprises. « Auparavant, cette fonction cherchait des relais pour se faire une place à part entière. Aujourd'hui, cette enquête démontre qu'elle ne se cherche plus et que sa légitimité n'est plus réellement à démontrer au sein des entreprises. Elle a gagné en maturité », affirme Michel Dennery, vice-président de Ferma.

Des propos relayés par Sébastien Rimbert, senior manager au sein de l'activité Risk advisory d'Ernst et Young : « Par rapport aux années précédentes, nous observons une plus grande interaction des risk-managers avec le top management et le comité d'audit ». Des points d'améliorations persistent néanmoins, notamment au niveau de la maîtrise même des risques. « Globalement, dans le cadre du top 10 des risques 2014, les risk-managers estiment qu'ils n'ont qu'une maîtrise moyenne voire faible des menaces. Même pour des sujets portant sur l'interne comme les problématiques liées aux ressources humaines, ils les considèrent comme insuffisamment maîtrisées. Seul, le risque qualité est réellement jugé comme un sujet bien appréhendé par les organisations », confie Sébastien Rimbert.

Le cyber-risque encore peu exploité

Concernant les solutions d'assurances déployées face aux risques émergents, les risk-managers estiment en être encore aux prémisses. Pas moins de 72 % d'entre eux déclarent notamment ne pas encore disposer de couverture dédiée aux cyber-risques. « Nous attendons d'ailleurs des compagnies qu'elles nous aident à trouver des solutions pour faire face aux différents défis apportés par le digital : maîtrise des données personnelles, réseaux sociaux, réputation. Maintenant, il nous faut aussi réaliser un travail pour identifier les différentes matières assurables au niveau de ces typologies de risques. C'est un travail de longue haleine », explique Michel Dennery (Ferma).

Le risk-manager au commande des captives

Les entreprises interrogées émettent aussi le souhait d'élargir certains de leurs programmes internationaux à d'autres lignes de business, comme la responsabilité des dirigeants. « L'idée est d'avoir une visibilité transversale et mondiale des risques et ainsi une capacité de réaction plus importante », explique Régis Demoulin, directeur commercial d'Axa Corporate Solutions. Mais, la maturité des risk-managers, ainsi que leur positionnement grandissant dans les organisations viendrait surtout de leur meilleure maîtrise de l'art des captives d'assurance, leur permettant notamment de s'inscrire dans une logique de contrôle budgétaire : 39% des répondants gèrent ainsi une captive au sein de leur entreprise. Ils se disent d'ailleurs, en grande majorité, prêts à maintenir voire à augmenter le niveau actuel d'implication de leur captive sur les risques émergents et même traditionnels. « Nous constatons également que 34% de la totalité des 850 répondants ont l'intention de changer la structure de leur assurance par le biais d'une augmentation des rétentions (55%) conservant ainsi une plus grande partie du risque et/ou de l'augmentation des limites (40%) afin de se couvrir contre les risques catastrophiques », explique Stéphanie Augustin, responsable marketing d'Axa CS. Un changement d'attitude qui demande aussi aux assureurs de s'adapter.

Un point d'amélioration que relève notamment Stéphanie Augustin (Axa CS) : « Les gestionnaires souhaitent que nous améliorions la restitution des données que nous détenons au travers de nos expériences clients. Nous devons utiliser ces bases de renseignements, pour analyser les risques liés à leur profil. Ces données ne doivent pas être utilisées uniquement pour déterminer les limites et les rétentions mais également pour contribuer à la gestion et la réduction de leurs risques ».

TOP 10 des risques 2014

  • 73%

Le pourcentage d'hommes parmi les 850 risk-managers ayant répondu à l'étude. Une tendance, selon les observateurs, qui dépasse même le cadre de l'enquête Ferma.

  • 100 000 €

La tranche basse du niveau de salaire annuel médian de la profession référencée dans l'enquête Ferma 2014. La tranche haute est située aux alentours des 120 000 € par an.

  • 10 ans

Alors qu'il occupe cette fonction depuis 3 à 10 ans, il est présent dans le secteur de la gestion des risques et de l'assurance depuis déjà plus de 10 ans en moyenne.

  • 84%

Le pourcentage des répondants à reporter directement au conseil d'administration ou à la direction générale, parmi lesquels 45% à une fréquence pluriannuelle.

Le risk-manager doit tout mettre en oeuvre pour apporter les informations pertinentes qui viendront nourrir la réflexion stratégique des directions générales ou autres comités de direction.

Michel Dennery, vice-président de Ferma

Nous constatons que les risques « politiques » passent de la 10e place en 2012 au premier rang des risques identifiés en 2014. Depuis deux ans, ils se sont rapprochés des territoires où interviennent bon nombre d’entreprises européennes, démontrant ainsi que ces risques sont aujourd’hui situés partout dans le monde. Le risque « réputation » s’est lui aussi accentué dans l’esprit des gestionnaires de par l’évolution et la prédominance des réseaux sociaux ainsi que la digitalisation de la relation client. Ces deux phénomènes exposent davantage la réputation de l’entreprise ainsi que la maîtrise des données qu’elle a en sa possession.

Sébastien Rimbert, senior manager d’Ernst & Young


Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Planète CSCA

Président

Yves Pellicier, Maif 2022

Yves Pellicier, Maif 2022

Maif

Président

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Trouvez les entreprises qui recrutent des talents

BCA EXPERTISE

Conseiller Client H/F

BCA EXPERTISE - 30/11/2022 - CDD - ROUEN

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

45 - Orléans

Assurances TRC, DO et CNR pour les travaux de démolition/reconstruction de la dalle de La Source

DATE DE REPONSE 16/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS