Ventes sur catalogue : commissaires-priseurs et experts en automobile, une responsabilité de plus en plus prisée

Ferrari 365 GTC adjugée 1,9 million de francs, Maserati Quattroporte V8 4,2 l, Rolls Royce modèle Silver Wraith et autres noms de voitures mythiques résonnent spécialement le 19 novembre 2021 à la cité de l’automobile (collection Schlumpf). Lorsque les catalogues de ventes aux enchères sont plus prometteurs que la réalité, les adjudicataires recherchent de plus en plus la responsabilité [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à Jurisprudence Automobile ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

Adis Assurances

Rédacteurs Règlements en Prévoyance H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Ventes sur catalogue : commissaires-priseurs et experts en automobile, une responsabilité de plus en plus prisée

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié