Voile : quatre acteurs de l'assurance au départ de la transat anglaise

Voile : quatre acteurs de l'assurance au départ de la transat anglaise
AL Vincent Curutchet / DPPI / MACIF The Transat Bakerly, nouveau nom de la transat anglaise, partira de Plymouth le 2 mai, direction New York.

Macif, Generali, la Carac et SMA sont au départ de la prestigieuse transat anglaise, la course au large qui a révélé Eric Tabarly en 1964, et qui s'appelle désormais The Transat Bakerly. Les marins prendront le départ de Plymouth, le 2 mai, pour une traversée de l’Atlantique Nord en solitaire.

La transat anglaise fait son grand retour, après huit ans d’absence, sous l’appellation The Transat Bakerly. Et elle a bien changé depuis sa création, en 1960. En effet, cette course, née d’un pari entre marins pour savoir s’ils étaient capables de traverser l’Atlantique en solitaire, a duré quarante jours pour sa première édition. Un peu moins de cinq décennies plus tard, il y a huit ans, lors de la dernière édition de la transat anglaise, le vainqueur Loïck Peyron avait mis 12 jours pour vaincre les dépressions et glaces qui parsèment le parcours. Pas d’alizés, ces vents porteurs appréciés des marins, sur l’Atlantique Nord. Et en 2016, pour le grand retour de cette course légendaire, les multicoques géants, comme Macif, prévoient à peine huit jours pour arriver de l’autre côté de l’océan. Le rythme s’accélère.

Un jalon important pour Macif

Mais ces quelques jours seront clefs pour Macif car The Transat Bakerly est la première course en solitaire de François Gabart sur son nouveau trimaran, après sa victoire en double, avec Pascal Bidegorry, sur la Transat Jacques Vabre en 2015. Le groupe mutualiste investit 5 M€ par an (pendant cinq ans) pour le trimaran. Une somme à comparer avec les retombées du sponsoring, soit 31 M€ entre 2011 et 2013 pour les trois voiliers Macif (dont 17 M€ attribués au Vendée Globe). Son ancien collègue chez Macif, Paul Meilhat, se prépare également à prendre le départ de The Transat Bakerly, en catégorie Imoca c’est-à-dire celle des bateaux du Vendée Globe. Il portera les couleurs de l’assureur SMA, qui s’est lancé dans le sponsoring voile pour développer sa notoriété hors de son marché historique, le BTP.

L’assureur Generali s’est, de son côté, engagé aux côtés de l’association Horizon Mixité pour accompagner la navigatrice Isabelle Joschke. Elle naviguera en Class 40, c’est-à-dire sur la plus petite famille de voiliers engagés et affrontera un autre skipper sponsorisé par un acteur de l’assurance, Louis Duc, sous les couleurs de la Carac.

The Transat Bakerly est le coup d’envoi de la troisième année de sponsoring voile pour la mutuelle d’épargne et la poursuite d’un engagement solidaire : la Carac reversera 1€ pour chaque mille parcouru par le bateau aux cinq associations partenaires : Arc-En-Ciel, l’Association des paralysés de France, Mécénat chirurgie cardiaque, l’Œuvre des pupilles orphelins et fonds d’entraide des sapeurs-pompiers de France, Solidarités nouvelles face au chômage. Le parcours théorique de The Transat Bakerly est de 3 500 milles.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Voile : quatre acteurs de l'assurance au départ de la transat anglaise

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié