Voir sa responsabilité engagée : un risque qui inquiète toujours les chefs d'entreprise

Voir sa responsabilité engagée : un risque qui inquiète toujours les chefs d'entreprise
Les trois-quarts des dirigeants interrogés par Axa sont préoccupés par les risques de mise en cause de leur responsabilité.

L'arrivée de nouveaux concurrents figure désormais en tête des préoccupations des chefs d'entreprise. Mais la part des dirigeants craignant une mise en cause de leur responsabilité civile et pénale reste très élevée, selon la 2ème édition du baromètre réalisé par Axa France avec Ipsos.

Le sort des chauffeurs de taxi n'a pas laissé les dirigeants d'entreprise indifférents. Le risque de voir arriver « de nouveaux acteurs très concurrentiels » arrive en tête des préoccupations exprimées par les chefs d'entreprise interrogés par Ipsos pour le compte d'Axa France. Ce risque d' « uberisation » est cité par les trois-quarts des répondants, soit une augmentation de quatre points par rapport à la 1ère édition du baromètre Axa.

Craintes de mises en cause au civil, au pénal et devant les prud'hommes

A cette inquiétude s'ajoute celle de voir leur responsabilité civile ou pénale engagée. Les effets de la « judiciarisation » de la société restent toujours très présents à l'esprit des patrons de sociétés de 10 à 500 salariés, même si cette préoccupation s'avère un peu moins forte qu'en 2014 (74% des répondants contre 80% en 2014).

De plus, la crainte d'être mis en cause dans le cadre d'une procédure prud'homale est toujours assez marquée. Ce risque est évoqué par 65% des dirigeants interrogés, comme en 2014.

Parmi les autres ppréoccupations fréquemment citées dans cet observatoire, citons également la défaillance d'un homme clé dans l'organisation (68%), les risques liés à l'image ou à la réputation de l'entreprise sur Internet (59%) ou encore les pertes d'exploitation suite à un sinistre (56%).

Un dirigeant sur deux préoccupé par les cyber-risques

Autre enseignement de cette étude : les chefs d'entreprise se révèlent plus sensibles qu'il y a un an aux problématiques de piratages de fichiers, attaques informatiques et autres cyber-risques (50% contre 46% en 2014). A l'avenir, cette préoccupation pourrait s'avérer encore plus prégnante.

« En matière de cyber-risques, nous n'en sommes qu'au début », prévient Jad Ariss, directeur général d'Axa Entreprises. « Pour évoluer dans un monde de plus en plus numérisé, les entreprises doivent disposer de systèmes informatiques plus ouverts, donc plus fragiles et plus vulnérables », précise-t-il.

Globalement, les résultats de cette deuxième édition de l'Observatoire fait état d'un léger regain d'optimisme sur le plan économique. Quasiment un tiers des dirigeants estime que leur entreprise va aller mieux voire connaître une vraie croissance dans les années à venir (contre 26% en 2014). Les problèmes de trésorerie font toujours partie de leurs préoccupations, mais à un niveau moins élevé qu'en 2014 (65% contre 75%).

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché Assurance Complémentaire Santé.

MSA de Lorraine

22 mai

54 - VANDOEUVRE LES NANCY

Marché Assurances.

Métropole du Grand Nancy Direction des Finances

22 mai

54 - NANCY

Marché de domiciliation bancaire.

COURBEVOIE HABITAT

22 mai

92 - COURBEVOIE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Voir sa responsabilité engagée : un risque qui inquiète toujours les chefs d'entreprise

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié