La fin des installations auxiliaires

La fermeture des centres auxiliaires de contrôle technique replace l'ouverture du marché aux réparateurs au coeur du débat à l'Assemblée nationale.

Stéphane Travert, député socialiste de la Manche, a questionné le gouvernement sur la fermeture, d'ici à 2016, des installations auxiliaires de contrôle technique pour les poids lourds (privatisation du secteur en 2005). Une contrainte lourde pour les transporteurs, qui perdraient une proximité profitable. Il propose d'ouvrir cette activité : « Les distributeurs et réparateurs de véhicules industriels sont capables d'effectuer ce type d'opérations liées à la mise en service et à la maintenance du véhicule. » Le gouvernement campe sur le principe de séparation entre les activités de contrôle, et de commerce et de réparation automobile, et rappelle que les centres de contrôle sont nombreux. Selon les circonstances locales, les centres auxiliaires pourront perdurer quatre ans dans l'intérêt de la sécurité routière.

En chiffres

Véhicules légers

5 664 installations de contrôle 157 installations auxiliaires

Véhicules lourds

332 installations de contrôle 101 installations auxiliaires (Chiffres 2011)

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La fin des installations auxiliaires

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié