La France en 8e position pour la sécurité des piétons en ville !

À l'occasion de la journée européenne de la sécurité routière, la Commission européenne a mis en avant la nécessité de prendre des mesures afin de diminuer le nombre de piétons victimes d'accidents de la route. La France, quant à elle, lance déjà de nouvelles expérimentations dans ce domaine.

La journée européenne de la sécurité routière, qui s'est déroulée le 6 mai, était consacrée à la « sécurité routière des piétons ». Ces derniers, tout comme les cyclistes, sont les usagers les plus vulnérables dans les zones urbaines. Et le risque ne fera qu'augmenter à mesure que la circulation se densifiera dans nos villes qui s'étendent.

Certes, l'Union européenne affiche « des statistiques remarquables en matières de sécurité routière par rapport au reste du monde », selon le vice-président de la Commission chargé des Transports. (lire JA n° 850, avril 2013, p. 10). Toutefois, sur les 30 000 victimes annuelles d'accidents mortels sur les routes européennes (28 000 en 2012), 21% en moyenne sont des piétons, 7% des cyclistes, et 18% des conducteurs de moto et de cyclomoteur. La mortalité chez les piétons est à 70% d'origine urbaine.

Plus inquiétant encore, ces dix dernières années, le nombre de piétons tués dans les accidents de la route n'a pas diminué dans les mêmes proportions que le nombre total de tués sur les routes. Près de la moitié des victimes d'accidents mortels en zone urbaine sont des piétons ou des cyclistes.

Des mesures spécifiques en préparation au niveau européen

La France arrive en huitième position des pays de l'Union européenne : 32% des tués dans des accidents en zone urbaine sont des piétons. Le pourcentage moyen au sein de l'Union atteint, quant à lui, 37%.

Selon la Commission européenne, les facteurs de risque pour « les piétons et les cyclistes dans les zones urbaines sont notamment l'absence de couloirs séparés, la vitesse élevée des véhicules, et les comportements dangereux des usagers de la route ». Toutefois, la responsabilité est partagée : piétons, cyclistes comme automobilistes, tous doivent contribuer à la sécurité routière par un comportement respectueux.

La Commission prépare actuellement plusieurs mesures, spécifiquement liées à la sécurité des usagers de la route vulnérables (piétons, cyclistes) et à la sécurité routière en ville, telles que :

- les dispositions relatives à la modification de l'aérodynamisme des camions qui devraient permettre de sauver 300 à 500 vies chaque année (lire JA n° 851, mai 2013, p. 10) ;

- un futur paquet « mobilité urbaine », à l'étude, qui comprend des dispositions visant à assurer une planification sûre et durable des transports urbains ;

- l'initiative Cleaner and Better Transport in Cities (dite Civitas), dans le cadre de laquelle des villes expérimentent des mesures innovantes pour une mobilité urbaine plus durable, y compris l'amélioration de la sécurité des usagers vulnérables ;

- la poursuite du déploiement de technologies modernes et de systèmes de sécurité embarqués tels que les systèmes de détection de piétons ou de freinage d'urgence ;

- des actions de sensibilisation, comme la charte de la sécurité routière.

Ces dix dernières années, le nombre de piétons tués dans les accidents de la route n'a pas diminué dans les mêmes proportions que le nombre total de tués sur les routes.

Sources : communiqué de la Commission européenne du 6 mai 2013, « Journée européenne de la sécurité routière : réduire la mortalité des piétons en ville », www.europa.eu, décision du 14 mai 2013 autorisant l'expérimentation de signaux lumineux bicolores destinés à régler la traversée des chaussées par les piétons et les cyclistes, JO du 24 mai 2013.

Une nouvelle signalisation en test à Strasbourg

De son côté, la France semble prendre les devants, consciente des risques que représentent les zones urbaines pour les piétons. Exemple, le maire de Strasbourg a eu le feu vert pour tester une nouvelle signalisation afin de réguler la traversée des chaussées par les piétons et les cyclistes.

Aujourd'hui, l'article R. 412-30 du code de la route précise que « lorsqu'une piste cyclable traversant la chaussée est parallèle et contiguë à un passage réservé aux piétons dont le franchissement est réglé par des feux de signalisation lumineux, tout conducteur empruntant cette piste est tenu, à défaut de signalisation spécifique, de respecter les feux de signalisation réglant la traversée de la chaussée par les piétons ». Toutefois, dans ce type de traversée, le signal lumineux pour piétons n'est pas toujours compris par les cyclistes, et peut entraîner des accidents.

Une expérimentation de deux ans

Ainsi, la ville de Strasbourg, a souhaité implanter, aux fins d'expérimentation, des signaux lumineux bicolores destinés à régler la traversée des chaussées par les piétons et les cyclistes. Le dispositif a pour objet de favoriser la compréhension, donc un meilleur respect des feux, en associant au signal pour piétons un signal spécifique pour les cyclistes délivré par un code de signalisation qui leur est plus familier : des silhouettes verte et rouge de vélo sont associées aux silhouettes verte et rouge du piéton.

Cette expérimentation est autorisée pour une durée maximale de deux ans sur des sites précis, notamment en centre-ville. Afin de constater de l'efficacité de la nouvelle signalisation une évaluation sera effectuée à partir d'observations réalisées avant et après aménagement des sites. Seront pris en compte l'analyse de l'accidentologie, le comptage des cyclistes, le respect de la signalisation lumineuse par les cyclistes, le respect de la signalisation lumineuse par les piétons, l'occurrence des conflits, le positionnement des usagers avant et pendant la traversée. Un questionnaire d'enquête auprès des usagers cyclistes et piétons sur la compréhension de la nouvelle signalisation complétera ces observations.

Le seul site de référence du droit de l'automobile :

  • accidents de la circulation et assurance,
  • code de la route et infractions pénales
  • commerce et services de l'automobile

Emploi

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

KAPIA RGI

DÉVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La France en 8e position pour la sécurité des piétons en ville !

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié