Les accidents de la route, huitième cause de décès dans le monde

Selon le Rapport sur la sécurité routière dans le monde de 2013 publié au mois de mars par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la législation doit rapidement évoluer pour réduire de manière substantielle le nombre de décès imputables aux accidents de la route.

En 2010, les gouvernements du monde entier ont proclamé une décennie d’actions pour la sécurité routière. L’objectif de cette initiative entre 2011 et 2020 est de stabiliser, puis d’inverser la tendance à la hausse du nombre de décès dus aux accidents de la route et de sauver ainsi, selon les estimations, 5 millions de vie. Ce plan d’action mondial a été élaboré pour aider les pays à prendre les mesures nécessaires en vue de réduire le nombre de décès dus aux accidents de la circulation et d’atteindre l’objectif de la décennie.

Quelques avancées en matière de législation

Près de 1,24 million de décès par accidents de la circulation surviennent chaque année sur les routes du monde entier, et l’on observe peu de changements depuis 2007. Il convient de replacer ce constat dans le contexte d’une augmentation correspondante de 15% du nombre de véhicules immatriculés dans le monde. Il faut noter que les pays à revenu intermédiaire enregistrent, chaque année, le taux de mortalité par accidents de la route le plus élevé au monde, soit 20,1 pour 100 000 habitants, comparé à 8,7 dans les pays à revenu élevé et à 18,3 dans les pays à revenu faible.

Source: rapport de situation sur la sécurité routière dans le monde en 2013, Organisation mondiale de la santé, www.who.int/fr.

80% des décès dus aux accidents de la route surviennent dans des pays à revenu intermédiaire, lesquels représentent 72% de la population mondiale, alors qu’ils comptent 52% seulement des véhicules immatriculés dans le monde. L’adoption et l’application de lois englobant les principaux facteurs de risque (vitesse, conduite en état d’ivresse, port du casque, port de la ceinture de sécurité et dispositifs de sécurité pour enfants) permettent de réduire le nombre de traumatismes dus aux accidents de la circulation.

50% des tués sur les routes sont des motocyclistes, des piétons et des cyclistes.

Entre 2008 et 2011, 35 pays représentant près de 10% de la population mondiale ont adopté des lois pour lutter contre au moins un des cinq principaux facteurs de risque. Toutefois, le nombre de pays dotés d’une législation englobant les cinq principaux facteurs de risque n’a pas augmenté. Selon la dernière estimation, les 28 pays (totalisant 7% de la population mondiale) qui disposent de lois globales sont toujours les mêmes.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Relevé des compteurs d'eau du SIEGVO

SIEGVO

22 août

57 - SIEGVO

Services d'assurances pour la commune de migne-auxances..

Ville de Migne Auxances

22 août

86 - MIGNE AUXANCES

Mission de certification des comptes des exercices 2020 à 2025 de la Caisse nationa...

Caisse Nationale Militaire de Sécurité Sociale de Toulon

22 août

83 - TOULON

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les accidents de la route, huitième cause de décès dans le monde

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié