Sécurité routière : le CNSR reprend du service

Sécurité routière : le CNSR reprend du service
Armand Jung, député PS de Moselle, président du Conseil national de la sécurité routière. © DR

Le 27 novembre 2012, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a réuni le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) et annoncé l'abrogation de l'obligation du gilet réfléchissant pour les motards.

Afin de lutter contre la délinquance sur les routes, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a réactivé le Conseil national de la sécurité routière (CNSR), le réunissant le 27 novembre 2012. À ce titre, il a fixé deux axes sur lesquels doivent porter les travaux :

- les principaux facteurs accidentogènes (alcool, stupéfiants, vitesse) ;

- les personnes les plus exposées, à savoir les jeunes et les usagers de deux-roues motorisés.

Le rôle du CNSR est de préparer et d'évaluer la politique des pouvoirs publics en matière de sécurité routière. Il est notamment chargé d'adresser au gouvernement des propositions pour lutter contre la violence routière et de réaliser des contrôles afin d'évaluer les actions mises en place chaque année. Éteint en 2008 à l'initiative de Nicolas Sarkozy, le CNSR « devrait réconcilier les Français avec la sécurité routière », selon Manuel Valls.

Parlement de la sécurité

Présidé par le député Armand Jung (photo), le CNSR réunit des représentants de l'ensemble des usagers de la route et a pour vocation d'être un « parlement de la sécurité routière », c'est-à-dire un lieu de débat destiné à accroître la participation des citoyens à la politique de sécurité routière. En attendant les prises de position du conseil, le ministre de l'Intérieur a annoncé l'abrogation de l'arrêté rendant obligatoire à compter du 1er janvier 2013 le port d'un « équipement rétroréfléchissant » aux conducteurs et passagers de cylindrées de plus de 125 cm3. Cette mesure a été abrogée par l'arrêté du 18 décembre 2012.

Par ailleurs, le ministre de l'Intérieur souhaite recueillir l'avis du CNSR sur l'obligation de posséder un éthylotest dans chaque véhicule. Cette dernière, qui ne sera sanctionnée qu'à partir du 1er mars 2013, suscite en effet de nombreux débats.

Sources :

  • communiqué du 27 novembre 2012, www.interieur.gouv.fr ;
  • arrêté du 18 décembre 2012 abrogeant celui du 3 janvier 2012 relatif aux équipements rétroréfléchissants portés par les conducteurs ou passagers d'une motocyclette de plus de 125 cm³ ou d'un véhicule de catégorie L5e de plus de 15 kW.

 

Emploi

CARCO

RESPONSABLE AUDIT INTERNE H/F

Postuler

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Sécurité routière : le CNSR reprend du service

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié