Sommet mondial de Davos : l'horizon reste incertain

Sommet mondial de Davos : l'horizon reste incertain
Christine Lagarde, directrice générale du FMI

Réunis à Davos du 23 au 27 janvier, les 5000 grands décideurs politiques et économiques étaient loin d’être d’accord. Certains veulent croire à une reprise dès le second semestre 2013 ; d’autres prédisent encore des temps difficiles. Les risques, eux, continuent de se démultiplier.

Si l’atmosphère était nettement moins anxiogène que début 2012, la 43è édition du forum économique mondial de Davos s’est malgré tout révélée quelque peu tendue. « La reprise reste poussive et l’incertitude grande », a résumé Christine Lagarde. A 3,5% prévus pour 2013, la croissance mondiale sera à peine supérieure qu’en 2012, et verra ses gagnants et ses perdants. « Certes, les contraintes à court terme ont sans doute été atténuées, mais les tensions à plus long terme sont toujours là. Nous avons évité l’effondrement mais le danger n’est pas écarté », a martelé la directrice générale du FMI, affirmant que 2013 sera « une année décisive ».

Les risques économiques en bonne place

Si la crise dans la zone euro semble provisoirement s’être éloignée, la Coface rappelle néanmoins que plusieurs pays européens sont fragiles. La France est dans une dynamique « préoccupante » de hausse du coût des défaillances, et les entreprises espagnoles et italiennes sont très loin d’être tirées d’affaire. L’assureur crédit souligne en outre que la confiance des PME reste fragile au Japon et aux Etats-Unis.

D’ailleurs, sans surprise, les risques économiques arrivent en bonne place dans le Top 5 de l’enquête annuelle Global Risks 2013, publiée en marge du forum de Davos.

Si les profondes disparités de revenus arrivent à la première place pour les 1000 experts et leaders interrogés, les déséquilibres budgétaires chroniques arrivent, là aussi comme en 2012, en seconde place des risques qui ont le plus de chance de se matérialiser au cours de l’année. Même si, pour une majorité des sondés, c’est avant tout le risque financier systémique qui aurait le plus grand impact. Dans une autre étude, publiée à Davos, les PDG interrogés par PwC ont, eux, répondu à 75% qu’ils craignaient l’agitation sociale dans certains pays où ils sont implantés, et 67% une récession aux Etats-Unis.

Moins d'inquiétudes sur le cyber-espace

Seule évolution finalement dans le Top 5 de l’étude Global Risks 2013, parmi les risques identifiés comme étant le plus susceptibles de se matérialiser : les cyber-attaques quittent le classement, chassées par la mauvaise gestion du vieillissement de la population au niveau mondial. Le FMI a pour sa part souligné qu’à contrario, la profonde mutation démographique dans plusieurs pays émergents (au Moyen Orient, 60% de la population a moins de 30 ans) pouvait être une source d’instabilité.

Mais la « véritable inconnue », relevée dans toutes les analyses, concerne « l’aggravation des facteurs de vulnérabilité en raison de la rareté des ressources naturelles et du changement climatique, d’où le risque de profondes perturbations économiques et sociales », selon Christine Lagarde.

Les indicateurs feraient-ils défaut ?

Malgré tous ces signaux d’alerte, bon nombre d’observateurs ne se satisfont pas, ou plus, que ces beaux discours ne soient jamais traduits en décisions et actions concrètes. «L’enquête Global Risks étudie des scénarios intéressants. Quand on regarde la cartographie des risques, on s’aperçoit qu’aucune dimension n’est fixe, le terrain est terriblement mouvant. En tout cas, j’en tire le constat est qu’il est urgent de se mobiliser, au lieu de se complaire à regarder de jolies cartographies en 3D et en couleurs ! On dirait le commandant de bord d’un avion qui regarde avec fascination le sol arriver sans redresser l’avion », s’énerve Patrick Lagadec, directeur de recherche au laboratoire d'économétrie du département d'économie de l’école Polytechnique. A ses yeux, les assureurs et réassureurs ont d’ailleurs un rôle prépondérant à jouer en matière de catastrophes naturelles, en faisant œuvre de pédagogie et de prévention des risques…

Emploi

INFOPRO DIGITAL

Commercial sédentaire en BtoB H/F

Postuler

Futur Associé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Sommet mondial de Davos : l'horizon reste incertain

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié