Amrae 2014 : les pays émergents et le cyber-risk en tête des débats

Amrae 2014 : les pays émergents et le cyber-risk en tête des débats
Stéphane Olivier ArtePhoto Les 23e Rencontres de l'Amrae se dérouleront à Cannes en 2015.

Les 22e Rencontres de l'Amrae viennent de fermer leurs portes avec la traditionnelle plénière sur l’état du marché en 2014. Au programme : relais de croissance dans les pays émergents et essor du cyber-risk, qui reste un segment en construction au niveau de la demande.

Les 22e rencontres de Deauville se sont closes par la traditionnelle conférence plénière sur l’état du marché. Autour de la table, Mapfre, XL Group et Axa Corporate Solutions se sont accordés à dire que le marché reste atone sur la plupart des branches et que les tensions en dommages n’ont pas été d’actualité pour les renouvellements grands risques de ce début d’année 2014.

Relais de croissance pour clients et assureurs

En revanche, le thème du risk-management sans frontière les a très vite amenés à évoquer l’internationalisation de leurs clients et les relais de croissance qu’ils pensent trouver avec les pays émergents. Le président de Mapfre Global Risk, Alfredo Castelo, a évoqué la nécessité, pour les assureurs désireux d’accompagner leur client à l’international, de «se doter d’une direction globale dédiée aux grands risques». De son côté, Philippe Rocard, directeur général d’Axa CS, a ajouté : «Les pays émergents sont évidemment une opportunité pour nous assureurs. Mais cela s’explique par le fait que cela en est aussi une pour nos clients

Une demande à confirmer

Les Rencontres de Deauville ne pouvaient pas non plus se clôturer sans que risk-managers et assureurs n’évoquent la problématique cyber. Voilà d'ailleurs comment Kadidja Sinz, directrice régionale Europe continentale de XL group, a qualifié ce segment : «Sur le risque cyber, nous sommes passés d’un marché de pionniers à un marché qui s’est réellement construit en termes d’offres Pour autant, elle a ajouté qu’au niveau de la demande, les entreprises «s’interrogent encore sur la possibilité d'investir dans un programme cyber». Ces dernières craignent notamment que le secteur de l’assurance ne puisse pas répondre concrètement présents en termes de capacités.

Pour Alfredo Castelo, par rapport aux besoins exprimés actuellement, «l’offre accessible sur le marché est pour le moment suffisante». Pour Philippe Rocard, «le milieu de l’assurance a fait un effort de compréhension, à la fois en dommages et en RC, concernant cette typologie de risques. Dès lors que la demande augmentera, la capacité suivra naturellement sur le cyber tout comme ce fut le cas avec la garantie responsabilité des dirigeants».

Les  23e Rencontres à Cannes

Alors que Gilbert Canameras, président de l’Amrae, a évoqué dans son discours de clôture que les participants retrouveront l’an prochain «certains thèmes qui ont été soulevés lors cette 22e édition», il reste fort à parier que le cyber et les pays émergents animeront encore bon nombre de débats l’an prochain. D’ailleurs, les 23e Rencontres de l’Amrae en 2015 ne se dérouleront pas à Deauville mais à Cannes.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrats d'assurances.

Syndicat Départemental d'Energie du 76

20 octobre

76 - SDE 76

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Amrae 2014 : les pays émergents et le cyber-risk en tête des débats

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié