Une couverture santé plus chère pour les salariés

Une couverture santé plus chère pour les salariés
«Justice sociale» pour les uns, «hold-up fiscal» pour les autres, c’est ce qu’évoque la suppression de l’exonération fiscale des salariés couverts en santé par leur entreprise.

Lors de la présentation des orientations du projet de loi de Finances 2014, le gouvernement a confirmé la suppression de l'exonération fiscale dont bénéficient les salariés couverts en santé par leur entreprise. Une mesure de « justice sociale », selon l'exécutif, car elle permettra de financer « l'accès effectif aux soins de santé du plus grand nombre par la revalorisation des plafonds de la CMU complémentaire (CMU-C) et de l'aide à la complémentaire santé (ACS) ».

Cette revalorisation, effective depuis le 1er juillet, doit permettre à 400 000 personnes supplémentaires d'accéder à la CMU-C et à 350 000 de plus pour l'ACS. Toutefois, son coût est estimé à 250 M€ en année pleine alors, que la suppression de la niche fiscale devrait rapporter quelque 900M€, selon le Haut Conseil pour l'avenir de l'assurance maladie. « La suppression de cette déductibilité est illogique et injuste, et elle aurait un impact sérieux sur la compétitivité des entreprises comme sur le pouvoir d'achat des ménages pour 13 millions de salariés », a dénoncé la Chambre syndicale des courtiers d'assurances (CSCA) qui évoque un « hold-up fiscal ».

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Une couverture santé plus chère pour les salariés

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié