Christophe Scherrer, Malakoff Médéric : « Le vrai boom des surcomplémentaires est pour 2017 »

Christophe Scherrer, Malakoff Médéric : « Le vrai boom des surcomplémentaires est pour 2017 »
© jean chiscano / malakoff médéric
Le groupe Malakoff Médéric a présenté des résultats qualifiés d' « historiques » en santé et prévoyance en ce début d'année 2016. Et son directeur général adjoint Christophe Scherrer se veut confiant pour la suite.

Malakoff Médéric a le sourire. Le groupe s'est réjoui, dans ces premières semaines de 2016, de résultats «historiques» en santé et prévoyance, avec une production nouvelle dépassant ses objectifs. Et la réforme de la généralisation de la complémentaire santé, rendant obligatoire au 1er janvier 2016 pour les salariés du privé une complémentaire santé, n'explique pas à elle seule ces chiffres encourageants.

«Sur les 382 millions d’euros de production nouvelle en santé/prévoyance en 2015, nous pouvons clairement noter un effet ANI de l’ordre de 63 millions d’euros» note le directeur général adjoint de Malakoff Médéric Christophe Scherrer, alors que le groupe misait sur un effet ANI de l'ordre de 60 millions d'euros.

La mise en place de la généralisation de la complémentaire santé a pourtant été longue à décanter : «Jusqu’à fin octobre, je n’étais pas sûr de la tendance de cette année 2015, en raison de l’attentisme des entreprises» observe M. Scherrer, qui a toutefois constaté par la suite une forte accélération : «il y a eu cinq fois plus de production sur décembre qu’en temps normal, notamment au cours de la dernière semaine de l'année».

L'inconnue sur les garanties demeure

Cette réforme de la généralisation s'est en outre accompagnée de nombreuses nouveautés quant aux contraintes réglementaires sur les garanties, du panier minimum de soins aux contrats responsables, qui ont modifié la donne. A l'aube du bilan, de premières tendances nettes se dessinent au sein des nouveaux clients de Malakoff Médéric : «Moins d'un tiers des contrats ANI que nous avons signés se situent au niveau du panier de soins : les deux-tiers des contrats conclus en 2015 vont en effet au-delà (moyenne et haut de gamme)» analyse M. Scherrer.

Ce nouvel encadrement des garanties laissait présager, dans les derniers mois de 2015, un horizon radieux aux couvertures dites surcomplémentaires - notamment eu égard des bas niveaux de prise en charge de ce panier minimal de soins. «Le marché des surcomplémentaires est encore devant nous, prévient M. Scherrer : le vrai boom des surcos, c’est pour 2017» - le temps pour Malakoff Médéric d'affiner sa stratégie de vente. Surtout, plus que les surcomplémentaires, c'est le taux d'affiliation de ces contrats qui questionne : «Ce taux, pas loin des 100% en 2014, se situe aux alentours de 40% en 2015», eu égard aux nombreuses possibilités de dispenses d'affiliation au contrat collectif..

Plusieurs cordes à son arc

Mais l'ANI n'a pas été le seul segment investi par le groupe ces derniers mois : entre la montée en puissance progressive sur les segments des moyennes et grandes entreprises (middle market et grands comptes) et le lancement de la démarche "Entreprise, Territoire de Santé" (ETS), Malakoff Médéric joue sur plusieurs plans. ETS, qui regroupe un ensemble de services (prévention, dépistage, orientation dans le parcours de soins ...) pour les assurés en santé et prévoyance, constitue ainsi un enjeu stratégique de taille : «Notre objectif est que ces services permettent de générer un ROI intrinsèque générant une amélioration de l'équilibre économique assurantiel».

C'est au vu de l'ensemble de ces dynamiques, du développement du courtage aux surcomplémentaires, d'ETS (et sa déclinaison pour les branches, "Branche, Territoire de Santé") à la montée en puissance sur le middle market et les grands comptes, que Malakoff Médéric escompte désormais une part de marché sur le collectif de 15% d'ici trois ans - elle est pour l'heure de 10%. Un objectif «réaliste», conclut M. Scherrer.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 03 décembre 2021

ÉDITION DU 03 décembre 2021 Je consulte

Emploi

ASCOMA

Chargé de Compte Dommage/ Chargé de Clientèle International H/F

Postuler

Natixis Assurances

CONTRÔLEUR DE GESTION EPARGNE (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

SERVICES D'ASSURANCES

Ville de Valentigney

02 décembre

25 - VALENTIGNEY

Prestations d'assurance de responsabilité civile pour les concentrations et manifes...

Le Touquet Equipements et Evènements

02 décembre

62 - LE TOUQUET PARIS PLAGE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Christophe Scherrer, Malakoff Médéric : « Le vrai boom des surcomplémentaires est pour 2017 »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié