Adrien Couret (Macif) : « Mutavie a vocation à travailler pour plusieurs distributeurs »

Adrien Couret (Macif) : « Mutavie a vocation à travailler pour plusieurs distributeurs »
LUC PERENOM

L’assurance de personnes est au cœur de la stratégie de transformation du groupe Macif, avec l’objectif de faire de ces métiers des relais de croissance durables. Adrien Couret, directeur général délégué en charge de ce périmètre depuis janvier 2018, revient sur l’exercice 2017 et nous expose les ambitions du groupe.

Argus de l'Assurance. Mutavie, filiale d’assurance vie du groupe Macif, a enregistré une baisse des cotisations de 10 % en 2017. Comment expliquez-vous ce recul ?

Adrien Couret (Macif). Il est normal, car notre modèle est en transition d’une approche 100 % euros vers une stratégie plus diversifiée. Il y a encore deux ans, nous ne proposions qu’un contrat monosupport, le Livret Vie. Avec notre contrat multisupport Multivie, nous bénéficions désormais de la dynamique de collecte d’unités de compte (UC). Le lancement de ce contrat a été une réussite pour notre réseau et pour nos souscripteurs. En 2017, nous avons réalisé 60 % d’affaires nouvelles avec une activation d’UC qui représentent déjà 30 %.

Comment parvenez-vous à faire progresser les investissements sur les supports risqués ?

Nous nous appuyons sur deux piliers : la simplicité de l’offre Multivie, assise notamment sur trois fonds UC profilés par risques, et la gratuité des options de gestion. Nous ne différencions pas notre politique de taux ou de frais selon les profils d’investissement en UC car nous pensons que cette pratique peut déformer la construction d’un projet d’épargne. Nous avons un disposi­tif commercial très sécuri­sé et une stratégie de diversification raisonnée.

Avez-vous une politique visant à restreindre la collecte en euros ?

Non, car les fonds euros, avec leur garantie de capital, continueront à avoir un rôle important dans la construction du projet d’épargne du grand public, parmi d’autres fonds. J’ajoute que notre encours historique en euros sur un seul contrat est un avantage, car il nous permet un positionnement industriel compétitif et un taux de frais de gestion de 0,6 %, parmi les plus bas du marché. Enfin, avec notre réserve de parti­cipation aux bénéfices qui représente 4,34 % des provisions, nous sommes en mesure d’accom­pa­gner toutes les évolutions du marché.

Avec les simplifications prévues dans le cadre de la loi Pacte, envisagez-vous de lancer un support eurocroissance ?

Pas dans l’immédiat, car nous préférons conforter notre gamme actuelle en servant les 5,3 millions de sociétaires Macif, dont seuls 17 % bénéficient d’un contrat Mutavie.

Quelles évolutions de votre offre envisagez-vous ?

Nous travaillons actuellement sur une offre en UC plus élargie, notamment vers des UC actions et immobilières pour une clientèle patrimoniale. Nous testerons cette offre dans quelques mois pour un lancement en 2019.

Comment votre offre d’épargne est-elle distribuée ?

Au travers des réseaux généralistes de la Macif, mais aussi de la Matmut et d’autres partenaires (Mapa, MFA, Crédit coopératif…). Mutavie a vocation à travail­ler pour plusieurs distributeurs. Dans le cadre du rap­pro­­chement entre les groupes Macif et Aesio, l’assurance vie est un sujet qui sera mis sur la table.

Quel est votre avis sur la réforme des retraites supplémentaires portée par la loi Pacte ?

C’est une opportunité, car tout ce qui concourt à rendre cohérents entre eux les dispositifs actuels aidera les épargnants à préparer leur retraite. Mais dans tous les cas, cela restera complémentaire de l’assurance vie, qui demeure une proposition centrale pour un projet d’épargne de long terme. Pour l’instant, nous réservons donc notre avis sur le fait de développer d’autres produits que notre Perp : la simplicité de notre gamme reste prioritaire.

Quelles sont vos ambitions en santé avec l’UMG ?

Nous sommes aujourd’hui le cinquiè­me pôle mutualiste en santé/prévoyance via l’UMG Macif Santé Prévoyance qui regroupe Macif-Mutualité, Apivia Mutuelle, la mutuelle du personnel d’IBM, celle d’Air France et la MNFCT. Elle représente plus d’un million de personnes protégées pour plus d’un milliard d’euros de cotisations, avec un fort dynamisme car, malgré l’ANI, la santé individuelle reste en plein essor. Notre ambition est de progresser encore, en saisissant les prochai­nes évolutions réglementaires telles que le Reste à charge zéro comme des opportunités, et en construisant des partenariats pérennes, dans le cadre du rappro­chement engagé entre les groupes Macif et Aesio.

Qu’en est-il de la prévoyance ?

Sur la prévoyance, l’activité du Groupe Macif est très dynamique en général, et sur l’assurance emprunteur en particulier à la faveur de l’amendement Bourquin. Depuis février, notre produc­tion croît ainsi de 30 à 40 % grâce à la pertinence de notre positionnement concernant la reprise de crédit. Nous devrions ainsi engranger 20 000 affaires nouvelles supplémentaires en 2018.

Une collecte vie en recul de 10 %

  • En 2017, la Macif, qui compte 5,3 millions de sociétaires, a réalisé un résultat net part du groupe en hausse de 43 %, à 265 M€, et ce malgré un CA en recul de 2 %, à 6,161 Md€. En cause, la forte baisse de la collecte en assurance vie : l’activité (32 % du chiffre d’affaires total) recule de 10 % à 1,967 Md€. En revanche, en IARD, le groupe réalise un résultat net de 180 M€ avec 5,9 millions de contrats (+ 1,1 %) et 4,2 millions de contrats en habitation (+ 0,4 %).
  • En santé-prévoyance, segment qui représente 16 % du chiffre d’affaires, la Macif affiche un chiffre d’affaires en hausse de 3 % à 1,012 Md€. En 2017, le groupe comptabilise 1,9 million de personnes protégées en santé et 680 000 assurés en prévoyance. En termes de solvabilité, le taux de couverture du SCR du groupe s’établit à 213 %, en hausse de 14 points par rapport à 2016.

 

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription d'un contrat d'assurance " dommages ouvrage et garanties diverses " ap...

Ville de St Laurent Blangy

21 août

62 - ST LAURENT BLANGY

Fourniture et livraison de titres restaurant et cesu.

SIAV (Syndicat Intercommunal d'Assainissement de Valenciennes)

21 août

59 - SIAV

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Adrien Couret (Macif) : « Mutavie a vocation à travailler pour plusieurs distributeurs »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié