Le « oui, mais » des courtiers à l'assurance emprunteur

Le « oui, mais » des courtiers à l'assurance emprunteur
© ©vadim yerofeyev - stock.adobe.com

Le contexte est résolument porteur pour le développement de l’assurance emprunteur individuelle. Mais la pression reste forte sur les tarifs, et les intermédiaires pointent encore des blocages dans la substitution, note une étude réalisée par Infopro Digital Etudes pour l'Argus de l'Assurance et Cardif.

La baisse historique des taux d’intérêts a décidément de multiples conséquences sur le secteur de l’assurance. Et pas forcément toutes négatives. La situation éclaire ainsi d’un jour nouveau la couverture assurantielle des emprunteurs, candidats à l’accession à la propriété ou déjà propriétaires. C’est ce que confirme l’étude menée par Infopro Digital Études pour L’Argus de l’assurance et la compagnie Cardif : près des trois quarts des intermédiaires interrogés ont le sentiment d’un regain d’intérêt de leurs clients pour l’assurance emprunteur, compte tenu de la baisse du coût du crédit immobilier.

Un outil de fidélisation

Et de fait, près d’un tiers des courtiers et CGPI ayant participé à l’étude considèrent l’assurance emprunteur comme un produit en développement, qui fait l’objet d’une forte demande. Et cela même si une majorité (64 %) propose d’abord ce type de couverture afin de « rendre service » à leurs clients ou pour les fidéliser. Un dernier objectif que l’on retrouve logiquement plus fortement chez les courtiers en assurance que chez les courtiers en crédit, même si ces derniers élargissent leur spectre à d’autres produits d’assurance. À noter que le niveau de commissionnement apparaît assez loin dans les motivations qui poussent à proposer ce produit : ils ne sont que 24 % à évoquer l’intérêt de la rémunération.

Ce qui n’est pas forcément étonnant, dans la mesure où le coût apparaît comme un élément essentiel de ce marché. Et surtout pour les assurés : lorsqu’ils se tournent vers les offres alternatives, c’est très majoritairement d’abord pour réaliser des économies, estiment les courtiers et CGP interrogés. Et 74 % d’entre eux classent le tarif comme le critère déterminant aux yeux des assurés au moment de sélectionner une assurance emprunteur.

Ce qui n’est pas tout à fait la vision des intermédiaires lorsqu’ils sélectionnent leurs produits, ce qu’ils font majoritairement auprès des assureurs, les courtiers grossistes étant moins sollicités. Le tarif est, certes, le premier critère de choix, mais il est suivi de près par les couvertures proposées. Une préoccupation que l’on peut légitimement relier au devoir de conseil. En revanche, le process de souscription (sélection médicale) et le parcours client digitalisé pèsent très faiblement dans la sélection des offres.

Concurrence accrue

Pour reprendre un terme à la mode, les « irritants » ne se trouvent pas dans la relation client. Près des deux tiers des courtiers interrogés estiment que les différentes législations adoptées récemment – lois Lagarde et Hamon, amendement Bourquin – ont facilité la souscription d’une assurance individuelle. Elles ont eu également pour effet de renforcer la concurrence entre assureurs alternatifs, selon les intermédiaires. Une trentaine d’assureurs sont aujourd’hui présents sur ce marché.

Pour autant, ça coince encore dans la recherche d’une assurance alternative à celle proposée par l’établissement de crédit ou déjà souscrite auprès de ce dernier. Et parmi les principales causes, les sondés citent l’absence de réponse après l’envoi du dossier de substitution, la longueur des procédures et le manque de clarté sur la date effective de résiliation. Un dernier blocage qui est censé s’estomper puisque le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) a décidé que la date anniversaire de la signature de l’offre de prêt ferait désormais référence pour résilier le contrat.

Le Magazine

ÉDITION DU 05 juin 2020

ÉDITION DU 05 juin 2020 Je consulte

Emploi

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances de Trinoval

TRINOVAL

06 juin

80 - Thieulloy-l'Abbaye

Prestations d'accompagnement à la sécurisation des données et conformité aux règles...

Conseil Régional des Pays de la Loire

06 juin

44 - REGION DES PAYS DE LA LOIRE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le « oui, mais » des courtiers à l'assurance emprunteur

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié