Complémentaire santé : le boom des contrats non responsables

Complémentaire santé : le boom des contrats non responsables
Les contrats santé dits non responsables ne respectent pas le cahier des charges qui tout à la fois impose certains remboursements médicaux et en plafonnent d'autres, notamment en matière de dépassements d'honoraires.

Le marché de la complémentaire santé affiche pour 2018 un bilan très contrasté entre les contrats dits responsables et ceux qui ne le sont pas.

Le marché de la complémentaire santé demeure décidément très atone.

Selon les chiffres que vient de publier le Fonds de financement de la couverture maladie universelle, l’assiette de la taxe de solidarité additionnelle (TSA), indicateur de référence du marché, a connu une petite année 2018 : elle représente 37,378 Md€  avec une hausse affichée de 1%. Situation arrêtée au 16/02 précise bien le Fonds CMU  qui souligne que « la hausse était de 1,3% en 2017 » et que « du fait de la concentration du marché, les évolutions de l’assiette résultent d’un faible nombre d’organismes complémentaires ».

Carcan réglementaire

Cette croissance très faible se retrouve pour les contrats classiques responsables, à savoir qui respectent le cahier des charges prévu par la loi revisité en 2014. Ceux-ci ne progressent que de 1,1%. A contrario, les contrats classiques non responsables enregistrent une hausse de 10,8%. Cette forte progression pourrait ainsi donner raison à tous ceux qui annoncent depuis plusieurs années un développement de ce type de contrats compte tenu d’une réglementation de plus en plus pesante en assurance santé. Le développement des surcomplémentaires à la suite du plafonnement de certains remboursements pourraient notamment expliquer cette hausse à deux chiffres.

Cela dit, malgré cette forte progression, la part de ces contrats non responsables, y compris les contrats agriculteurs non responsables, demeure pour l’instant très faible au sein du marché complémentaire. Ils représentaient à peine 4,3% de l’assiette de la TSA et donc du chiffre d’affaire global de l’assurance santé.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Complémentaire santé : le boom des contrats non responsables

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié