[DOSSIER] Reavie 2018 : l'assurance de personnes en mouvement [...] 5/9

Dépendance : les fédérations en quête d’une position commune (Reavie 2018)

Dépendance : les fédérations en quête d’une position commune (Reavie 2018)
Jean-Christophe Amusan

Le Ctip, la FFA et la FNMF n’ont pas encore pris position dans la concertation sur la dépendance mais soulignent que les enjeux ne sont pas que financiers.

Alors que la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn vient de lancer, le 1er octobre, une grande concertation sur la perte d’autonomie, les fédérations qui représentent les acteurs de la protection sociale complémentaire n’ont pas encore arrêté leurs positions mais cherchent des points de convergence pour peser dans le débat avec les pouvoirs publics.

L’heure est encore aux constats. Après Nicolas Sarkozy, qui voulait instituer un cinquième risque de sécurité sociale, et François Hollande, qui souhaitait adapter la société au vieillissement, il est « amusant de constater » qu’Emmanuel Macron, qui n’avait pas évoqué la dépendance lors de sa campagne électorale, fera peut-être avancer le sujet, a lancé Thierry Beaudet. Le président de la Mutualité française (FNMF), qui réagissait à l’actualité réglementaire jeudi 11 octobre à Reavie, a, tout comme Bernard Spitz, président de la Fédération française de l’assurance (FFA), a souligné que la prise en charge de la dépendance n’est pas qu’une question financière.

Regarder au-delà des frontières

Hors aidants, les dépenses liées à la dépendance pèsent aujourd’hui 30 Md€ par an, pris en charge en charge à 80% par la puissance publique (Etat, Assurance maladie, collectivités). Sachant que les 30 Md€ d’aujourd’hui ne suffiront pas demain, il faudra « hybrider » les modes de financement, a encore noté le président de la FNMF. Pour Bernard Sptiz, il serait intéressant de regarder ce qui s’est fait dans d’autres pays comme l’Allemagne, le Japon ou Singapour. Pour Bernard Spitz, il y a « besoin de plus de souplesse » pour traiter le sujet.

Pour Pierre Mie, président du Centre technique des institutions de prévoyance (CTip), il faut « réfléchir à des solutions qui permettent de préparer le futur, tôt dans la vie ». Une allusion évidente aux contrats collectifs chers aux paritaires… En ajoutant qu’« il faut que l’Etat clarifie sa position pour qu’on clarifie la réponse assurantielle », Pierre Mie a parfaitement résumé le défi auquel sont aujourd’hui confrontées les trois fédérations. En l’occurrence, trouver une position commune. Un enjeu de taille, à en juger par les réactions d’une partie de la salle qui, à l’issue de la table ronde, avait ressenti une forme d’attentisme et attendait des signaux clairs. Les promesses des politiques ont, apparemment, créé une certaine impatience chez les acteurs de terrain.

Une affaire de détails

Les positions étaient plus claires sur un autre enjeu d’actualité : celui de l’épargne retraite, après l’adoption mardi 9 octobre du projet de loi Pacte (projet de loi pour la croissance et la transformation des entreprises) en première lecture à l’Assemblée nationale. Pour Bernard Spitz, nous sommes « au milieu du gué ». Si l’on ne peut que souscrire aux objectifs du projet de loi, le diable se niche, comme toujours, dans les détails, a-t-il estimé. Une position partagée par Pierre Mie, ou encore Thierry Beaudet qui s’est dit « en phase » avec ses homologues.

Parmi ces « détails », figure en particulier la question de la fiscalité de l’épargne retraite.  Rien de mieux que la sortie en rente pour favoriser le financement de l’économie – c’est un des objectifs du projet de loi – et sécuriser les retraites. Mais « la fiscalité de la rente est défavorable», a relevé Bernard Spitz. Une correction de cette fiscalité lui paraît donc souhaitable. « Nous allons essayer de documenter les choses pour déterminer un point d’équilibre ».

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assistance juridique.

SEM SIPEnR

26 juin

75 - SEM SIPENR

Prestation de services d'assurances.

CHI Emile Durkheim

26 juin

88 - EPINAL

Souscription de différents contrats d'assurance.

La Roche sur Yon Agglomération

26 juin

85 - LA ROCHE SUR YON AGGLOMERATION

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Dépendance : les fédérations en quête d’une position commune (Reavie 2018)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié