Assurance emprunteur : la loi Bourquin n'a pas dopé les alternatifs

Assurance emprunteur : la loi Bourquin n'a pas dopé les alternatifs
Jugé trop compliqué, le dispositif est loin d'avoir séduit.

Ce dispositif, qui permet aux emprunteurs de résilier le contrat d'assurance de leur prêt à chaque date anniversaire, a davantage fait baisser les tarifs que favorisé les assureurs alternatifs.

Changer d'assurance de prêt immobilier comme on change de banque, c'est, depuis janvier 2018, possible à n'importe quel moment de la vie du crédit grâce à la loi Bourquin. À condition de le faire à la date anniversaire de la signature du prêt. Un an après, on ne peut pas dire que c'est la ruée. Les contrats groupe des banques représentent toujours environ 85 % du marché. D'après les experts interrogés, le dispositif a concerné moins de 2 % des contrats en portefeuille, sous la forme d'un changement d'assureur oud'une renégociation.

En effet, les banques concèdent souvent une baisse de tarif pour rattraper in extremis leurs assurés, ce qui concourt à la baisse des prix. Accenture estime que plus d'une fois sur deux, c'est la renégociation qui l'emporte. Mais pour cela, les banques doivent réagir très vite. Selon le cabinet d'actuariat Actelior, la banque parvient à conserver 7 clients sur 10 au stade de la simple demande d'information. Pour une demande déjà formalisée, elle en perd au contraire 7 sur 10.

Isabelle Delange directrice générale de Securimut
« Un produit très particulier »

Nos partenaires assureurs ont compris quel'assurance emprunteur était un produit de prévoyance très particulier : les contraintes spécifiques sont nombreuses, avec des garanties imposées par la banque et où la différence de prix est la clé; les capitaux sous risque sont relativement élevés, avec un prêt moyen à 170 000 € et souvent deux personnes assurées. La souscription doit donc être sécurisée et pourtant très rapide, pour s'imposer dans le timing du crédit. En somme, on ne peut pas gérer de l'assurance emprunteur dans une chaîne de gestion classique de prévoyance.

Démarrage poussif…

Actelior en conclut que le chiffre d'affaires du Bourquin s'est révélé 10 à 20 fois inférieur aux prévisions, sur un marché total estimé par Accenture à environ un tiers des portefeuilles des banques.

Pourquoi ce démarrage relativement poussif ? D'une part, les courtiers en crédit, moteurs dans la mise en œuvre des dispositifs Lagarde (délégation d'assurance emprunteur) et Hamon (changement durant la première année du contrat), n'ont pas suivi pour la bonne raison que cela les obligerait à aller chasser sur leur propre portefeuille. D'autre part, les candidats à l'assurance alternative ne se bousculent pas. Les généralistes de l'assurance n'ont pas poussé le produit, difficile à vendre. Il faut tenir des délais très courts, connaître le crédit immobilier, rechercher la date anniversaire du contrat, répondre aux objections de la banque… Les agents généraux, s'ils en vendent un ou deux par mois, n'ont pas les moyens de monter en compétence. Enfin, les banques ont eu tendance à jouer l'obstruction administrative pour décourager les candidats au changement d'assurance, jusqu'à ce que l'ACPR tape du poing sur la table.

Ce sont les plateformes spécialisées comme Magnolia ou Securimut qui semblent avoir le mieux tiré leur épingle du jeu. La première a couvert 3 500 dossiers Bourquin alors que la seconde a réalisé plus de 62 % de ses contrats en 2018 sur le changement d'assurance, dont deux tiers en loi Bourquin. Selon Fabrice Gardette, responsable assurance chez Accenture, « la dynamique concurrentielle va se renforcer, et sûrement augmenter de quelques points l'attaque des portefeuilles. Mais nous anticipons davantage de renégociations que de résiliations, et ce sera lent ».

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 08 novembre 2019

ÉDITION DU 08 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Analyste Fonctionnel en Assurance Vie (H/F)

Postuler

KAPIA RGI

Développeur Angular JS (F/H)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de prévoyance

AFNIC - Association Française pour le Nomage Internet en Coopération

11 novembre

78 - Montigny-le-Bretonneux

Prestations de service d'assurance en matière de frais de santé

EPA de la Ville Nouvelle de Sénart

11 novembre

91 - EPA SENART

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance emprunteur : la loi Bourquin n'a pas dopé les alternatifs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié