Quels sont les placements possibles au sein d’un contrat d’assurance-vie ?

Quels sont les placements possibles au sein d’un contrat d’assurance-vie ?

Fonds euros, immobilier, actions, OPCVM… Les épargnants ont l'embarras du choix pour investir via une assurance-vie.

Assurance-vie : 6 idées de supports pour faire fructifier votre épargne

Diversifier son épargne, oui… Mais comment ? L'assurance-vie répond à cet enjeu au travers d'une large gamme de supports en unités de compte différents. Ce type de contrat s'adapte à tous les investisseurs, quelles que soient leurs préférences en matière d'épargne. Des fonds en euros aux titres vifs, en passant par les fonds immobiliers, quelles sont les catégories de supports en unités de compte sur lesquels investir dans un contrat d'assurance-vie ?

1.Les fonds en euros

Première option pour les investisseurs à la recherche de sécurité : les fonds en euros. Les versements effectués sur ce type de support permettent d'obtenir une garantie en capital de la part de l'assureur. De quoi s'assurer de récupérer sa mise de départ, déduction faite des frais du contrat bien que les rendements soient assez faibles. Par ailleurs, chaque année, le capital déposé sur les fonds euros permet de générer des produits potentiels, eux-mêmes réinvestis en fonds euros.

De son côté, le gestionnaire d'un fonds euros utilise les sommes collectées pour investir essentiellement dans des emprunts d'État et des obligations émises par des entreprises, lui assurant la stabilité et la pérennité de son placement.  Minoritairement, le gestionnaire place également des fonds dans l'immobilier, sur le marché des actions ou des produits dérivés afin de dynamiser le rendement du fonds euros tout en limitant les risques financiers.

Il important de noter que les différents supports en unités de compte qui sont décrits brièvement ci-dessous présentent un risque de perte en capital qui est supporté par l’épargnant. En effet, l’assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte, et non sur leur valeur, qui peut fluctuer à la hausse ou à la baisse en fonction de l’évolution des marchés financiers.

Aussi, avant de sélectionner l’un de ses supports il est important de considérer votre appétence au risque, votre situation familiale et patrimoniale, ainsi que la durée envisagée de votre investissement.

La lecture du DICI, ou document d’informations clé pour l’investisseur, peut vous éclairer, notamment sur les objectifs et la politique d’investissement, le profil de risque et de rendement, les frais et les performances passées, qui ne préjugent pas des performances futures. Prenez le temps de le lire attentivement avant d’investir dans un support.

Dans certains cas l’assureur peut être dans l’impossibilité de procéder à l’investissement ou au désinvestissement de certaines unités de compte. Conformément à la règlementation, il peut donc être amené à suspendre ou à restreindre temporairement certaines opérations sur le contrat.

2.Les supports immobiliers

Lorsqu'un épargnant décide d'investir dans l'immobilier par l'intermédiaire de son contrat d’assurance-vie, on parle alors de « pierre-papier ». Plusieurs alternatives existent :

  • les SCPI, sociétés civiles de placement immobilier, il s'agit du support le plus courant. Le gestionnaire d'une SCPI fait l'acquisition de biens immobiliers et les met en location. L'investisseur, quant à lui, perçoit une partie des loyers encaissés sous forme de dividendes qui peuvent être également composés de revenus financiers ;
  • les OPCI, organismes de placement collectif en immobilier, les OPCI allient investissement dans l'immobilier et sur les marchés financiers. L'investisseur est rémunéré à la fois via les revenus fonciers et les dividendes potentiels des fonds ;
  • les SCI, sociétés civiles immobilières, cette forme de société permet une grande liberté. Elle peut détenir à la fois des parts de SCPI, d'OPCI ainsi que des biens immobiliers en direct.

Choisir des supports immobiliers peut présenter des contraintes, notamment en matière de liquidité. La faculté d’arbitrage peut par exemple être limitée pendant les trois premières années à compter de l’investissement pour un support de type SCPI, et le choix de ce type de support peut impliquer des frais supplémentaires. Aussi, il convient de prendre le temps de lire les documents mis à votre disposition par l’assureur avant de faire votre choix.

Les principaux risques auxquels s’expose le souscripteur de parts de SCPI sont :

Le risque immobilier résultant de la baisse de la valeur due à la variation des marchés immobiliers.

Le risque lié à la gestion discrétionnaire résultant de la sélection par les gérants d’investissements moins performants.

Le risque de perte en capital lié à l’absence de garantie de remboursement du capital initialement investi.

Le risque de liquidité : ce placement étant investi principalement en actifs immobiliers, il est considéré comme peu liquide.

Les principaux risques auxquels s’expose le souscripteur d’unités de compte représentatives d’OPCI sont :

Le risque immobilier résultant de la baisse de la valeur due à la variation des marchés immobiliers.

Le risque d’exploitation du patrimoine immobilier détenu directement ou indirectement.

Les risques liés à la gestion de la poche d’actifs financiers. Les risques liés à la baisse de la valeur des actions ou indice auxquels les actifs de l’OPCI sont exposés. Les risques de taux, de change ou de crédit.

Les risques liés à la gestion discrétionnaire résultant de la sélection par les gérants d’investissements moins performants.

Les risques liés à l’endettement pour le financement de certains de ses investissements.

Le risque de perte en capital lié à l’absence de garantie de remboursement du capital initialement investi.

Les principaux risques auxquels s’expose le souscripteur de parts de Société Civile sont :

  • Les revenus potentiels de l’immobilier d’entreprise peuvent varier à la hausse ou à la baisse, ainsi que la valeur des actifs.
  • La liquidité des parts de fonds immobiliers ou des actifs immobiliers détenus par la Société Civile n’est pas garantie. Les sous-jacents détenus par la Société Civile sont considérés comme peu liquides.
  • Les revenus potentiels des actifs immobiliers ainsi que leur valeur et leur liquidité peuvent varier à la hausse ou à la baisse en fonction de la conjoncture économique et immobilière.
  • Les fonds immobiliers détenus par les sociétés de gestion peuvent avoir recours à l’emprunt. Dans ce cas, le montant perçu par la Société Civile en cas de retrait est subordonné au remboursement de l’emprunt par le fonds concerné.

3.Les OPCVM

L'abréviation OPCVM signifie organisme de placement collectif en valeurs mobilières. Un OPCVM peut détenir une multitude d'actifs différents (obligations, actions…), selon une proportion différente en fonction de la stratégie du gérant de fonds. Concrètement, les OPCVM ont un rôle d'intermédiaire entre les marchés financiers et les investisseurs particuliers. En faisant l'acquisition de parts d'OPCVM, ces derniers s'assurent une grande diversification des fonds investis sur leur contrat d’assurance-vie. Néanmoins, le capital investi ne bénéficie pas d'une garantie, au contraire du fonds euros. De plus, les performances passées des OPCVM ne présagent pas des performances futures.

4.Les titres vifs

L'appellation « titres vifs » désigne les supports en unités de compte actions ou obligations présents au sein d’un contrat d'assurance-vie. L'épargnant peut ainsi en choisissant ces supports en unités de compte entrer au capital d'entreprises françaises, européennes ou mondiales cotées en bourse, au même titre que dans un PEA ou dans un compte-titres ordinaire. Contrairement à des OPCVM, les titres vifs engendrent une plus grande volatilité et sont donc à réserver à des investisseurs expérimentés. En effet, le capital n'est pas garanti et la cotation des titres peut évoluer à la hausse et à la baisse en fonction de l’évolution des marchés financiers.

5.Les fonds ISR ou ESG

De plus en plus soucieux de leur impact social et environnemental, les ménages étendent progressivement leur vision du monde à leur épargne. Deux catégories de fonds permettent de répondre à ces attentes :

  • les fonds ISR (investissement socialement responsable) réunissent des entreprises qui sont engagées dans une démarche de développement durable ;
  • les fonds ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance). Les entreprises concernées s'inscrivent également dans une démarche à long terme, telles que la réduction des émissions de CO2, l'emploi de personnes en situation de handicap, l'égalité homme-femme ou encore la lutte contre la corruption.

Ces supports présentent un risque de perte en capital.

6.Les trackers

Les trackers (Exchange Traded Fund) sont des produits financiers peu connus du grand public. Ces fonds dupliquent l'évolution d'une action ou d'un ensemble de titres. Aussi appelés ETF, ces fonds présentent un potentiel de performance très intéressant, mais avec un risque de perte en capital totale ou partielle. Ils permettent d'investir sur un grand nombre de titres en une seule et même opération, par exemple sur l'intégralité du CAC 40 ou du Nasdaq.

Les principaux facteurs de risques de ce type de support sont les risques de crédit, de marché, de capital et de liquidité. Le risque de perte en capital peut être total ou partiel.

Le choix des supports doit être inclus dans une stratégie patrimoniale de diversification. Il n’est pas recommandé qu’une part trop élevée des sommes versées sur un contrat d’assurance soit investie sur un seul support.

L'assurance-vie : une multitude de combinaisons possibles

L'assurance-vie est un contrat souple : elle permet à chacun de trouver le type d'investissement qui lui correspond. Libre à vous de répartir vos versements entre différents types de supports en unités de compte en fonction de vos objectifs et de votre appétence au risque, de votre horizon d’investissement et de votre situation familiale et patrimoniale.

Vous pouvez également en confier la gestion à un professionnel. Cette dernière option vous plaît ? Les experts de Sicavonline se chargent de faire fructifier votre capital grâce à la gestion déléguée ou à la gestion déléguée avec sécurisation. De quoi s’agit-il ?

Dans le cadre de la gestion déléguée, l’assuré donne mandat à son courtier pour réaliser les arbitrages sur le fonds en euros et/ou les supports en unités de compte éligibles au mandat, et mettre en place, modifier ou supprimer les options d’arbitrage automatique.

Dans le cadre de la gestion déléguée avec sécurisation, l’assuré donne également un mandat à son courtier. L’assuré sélectionne un objectif de gestion propre à la gestion déléguée avec sécurisation (défensif, équilibré, offensif) qui correspond à une grille de sécurisation et détermine un horizon d’investissement, entre 5 et 30 ans.

Un profil de sécurisation est déterminé par le courtier, et fait l’objet d’une sécurisation progressive sur le fonds en euros selon l’horizon d’investissement déterminé, à chaque date anniversaire de la mise en place de la sécurisation. Le courtier exercera la faculté d’arbitrage sur les supports du profil de sécurisation.

Mentions légales

SICAVONLINE, Société Anonyme au capital de 4 000 008 €. RCS Nanterre 423 973 494.

Siège social : Village 5 - 50 place de l’Ellipse, CS 50053, 92985 PARIS LA DÉFENSE CEDEX.

Tél. : 01 70 08 08 08.

Prestataire de Services d'Investissement agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution sous le numéro 19 253 CE.

Société de courtage en assurance et intermédiaire en opérations bancaires et services de paiement, inscrite à l'ORIAS sous le numéro 18001256.

Contenu proposé par Sicavonline

Emploi

Chargé de développement H/F

Postuler

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

CONSEILLER CLIENTELE PARTICULIER - TPE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de complémentaire santé d'Habitat Sud Atlantic pour son personnel

Habitat Sud Atlantic

06 août

64 - HABITAT SUD ATLANTIC

Souscription de divers contrats d'assurances

Fondation Partage et Vie

06 août

92 - Montrouge

Prestations d'assurances de type "flotte véhicules" pour les besoins de la Société ...

Société du Canal de Provence et d'Aménagement de la Région Provençale

06 août

13 - SOCIETE DU CANAL DE PROVENCE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Quels sont les placements possibles au sein d’un contrat d’assurance-vie ?

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié