Marie-Laure Dreyfuss (CTip) : « La réunion au HCAAM a été houleuse »

Marie-Laure Dreyfuss (CTip) : « La réunion au HCAAM a été houleuse »
Marie-Laure Dreyfuss, déléguée générale du CTip, au sein des bureaux de l'institution ce vendredi 19 novembre. © Victor Noiret

Lors de la présentation de son dernier baromètre sur la prévoyance, le Centre technique des Institutions de prévoyance (CTip), par la voix de sa déléguée générale Marie-Laure Dreyfuss, a répondu aux interrogations sur les travaux du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM).

Le dernier rapport du HCAAM n’en finit pas de faire réagir au sein du monde de l’assurance. La dernière version chiffrée des quatre scénarios a notamment enflammé les débats au cours des huit derniers jours.

A l’instar de la Fédération française de l’assurance, le Ctip conteste vivement le chiffrage comme l’a affirmé sa déléguée générale Marie-Laure Dreyfuss, ce vendredi 19 novembre, à l’issue d’une présentation : « Nous ne sommes pas du tout d’accord avec ces hypothèses chiffrées qui sont partielles et partiales. Un exemple, rien que sur les contrats collectifs, 7,5 milliards de taxes sont prélevées ». Dans le scénario « Grande Sécu », le rapport évoque quant à lui uniquement une baisse de 3,5 milliards d’euros de la TSA (taxe solidarité additionnelle).

Alors que l’instance tenait une réunion ce jeudi 18 novembre, Marie-Laure Dreyfuss est revenu sur les discussions tenues à cette occasion : « la réunion a été houleuse, elle a duré trois heures et la moitié a été consacrée à la fuite du rapport dans la presse et son instrumentalisation. Il fallait que les choses soient mises sur la table ». En effet, les membres du HCAAM n’ont reçu le rapport que le vendredi 12 novembre en début d’après-midi, alors qu’un article était paru dans Les Echos le matin même.

La grande majorité des membres hostiles aux travaux

Outre la forte remise en cause de l’institution, la déléguée générale a rappelé que « 70 à 80% des membres sont hostiles aux travaux du HCAAM ». Sur le contenu, le Ctip se prononce « contre les quatre scénarios étudiés ». « Notre sentiment est que le scénario Grande Sécu est inapplicable, il aboutirait à un écroulement total du système » prédit Marie-Laure Dreyfuss. Selon elle, les 20 000 travailleurs au sein des institutions de prévoyance se trouveraient alors menacés.

Interrogée sur la possibilité de quitter le HCAAM, Marie-Laure Dreyfuss répond : « Même si nous portons un vrai discrédit sur son fonctionnement, il serait dommage de se priver de cet espace de parole ». Alors que ce n’était pas à l’ordre du jour, une nouvelle réunion du HCAAM a été inscrite à la date du 16 décembre.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 03 décembre 2021

ÉDITION DU 03 décembre 2021 Je consulte

Emploi

InterEurope AG European Law Service

Assistant administratif d’assurances en gestion de sinistres H/F

Postuler

InterEurope AG European Law Service

Gestionnaire de sinistres bilingue anglais H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Marie-Laure Dreyfuss (CTip) : « La réunion au HCAAM a été houleuse »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié