Optique : le RAC 0, synonyme d'économies pour les complémentaires santé ?

Optique : le RAC 0, synonyme d'économies pour les complémentaires santé ?
pasja1000 / Creative Commons

Une étude d’un syndicat d’opticiens soutient que la réforme du 100 % santé se traduira par 350 M€ d’économies.

C’est un pavé dans la mare des organis­mes d’Assurance maladie complémentaire (Ocam) que viennent de jeter les opticiens. Alors que les premiers craignent que la réforme du reste à charge zéro (RAC 0 ou 100 % santé) pour l’optique et les prothèses dentaires et auditives ne menace leurs équilibres techniques – et entraîne des hausses de cotisations –, les seconds affirment, au contraire, que celle-ci se traduirait par des économies massives. C’est ce qui ressort d’une étude du Rassemblement des opticiens de France (ROF), organisation qui représente 80 % de la profession et est l’un des deux signataires des accords sur le RAC 0.

L’étude, réalisée par le cabinet d’études de marché Xerfi sur la base d’un échantillon de 55 000 factures anonymisées, chiffre à plus de 350 M€ les économies potentielles sur le seul poste optique. De quoi couvrir largement l’effort de 250 M€ demandé aux Ocam, selon le chiffrage du ministre de la Santé. L’essentiel des économies identifiées proviendrait du plafonnement du montant de remboursement des montures, « une demande des Ocam », rappelle André Balbi, président du ROF. À partir du 1er janvier 2020, les complémentaires ne pourront d’ailleurs rembourser les montures qu’à hauteur de 100 €, contre 150 € actuellement. Autre source d’économies identifiée : la baisse du financement des organismes complémentaires sur le ticket modérateur, qui atteindrait 77,4 M€ par an selon l’étude.

Nouveaux entrants

À l’inverse, deux postes de dépenses progresseraient, mais dans une proportion moindre. L’étude estime ainsi que la réforme du reste à charge zéro attirera 540 000 « nouveaux entrants » sur le marché en 2020. L’équipement de ces Français qui avaient besoin de lunettes mais n’en achetaient pas avant, aurait un coût de 10,61 M€ pour les Ocam, selon l’étude des opticiens. Enfin, le financement du « forfait 100 % santé », soit la somme correspondant au prix limite de vente moins le tarif de responsabilité de la Sécu, aura un coût de 1,6 M€ pour les Ocam.

Au-delà de ces chiffres, le ROF estime que les Ocam devraient consentir d’autres efforts pour que la réforme améliore vraiment l’accès aux soins. Et ne se limite pas à la partie de la population qui s’orientera vers les offres 100 % santé. Si la garantie du tiers payant généralisé sur le 100 % santé ne semble pas un objectif insurmontable, on peut par contre parier que les Ocam ne seront guère enclins à supprimer, comme le demande le ROF, le remboursement différencié pour les assurés fréquentant les réseaux d’optique.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 22 novembre 2019

ÉDITION DU 22 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de service assurance annulation.

Ile de la Réunion Tourisme, Comité Régional du Tourisme

22 novembre

974 - ST PAUL

Assurances dommage ouvrage et tous risques chantier

Communauté de Communes Tarn-Agout

22 novembre

81 - CC TARN ET AGOUT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Optique : le RAC 0, synonyme d'économies pour les complémentaires santé ?

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié