Prévoyance : un marché dynamique en 2017

Prévoyance : un marché dynamique en 2017
© geralt / Creative Commons

Le marché de la prévoyance a connu une forte progression sur l’exercice écoulé, qu’elle soit individuelle ou collective. Une bonne tenue qui profite à l’ensemble des familles d’organismes d’assurance.

Retour au beau fixe sur le marché de la prévoyance. L’année 2016 avait été placée sous le signe de l’inconstance, avec une forte progression des contrats individuels mais une dégradation sur la collective, une instabilité qui s’observait également du côté des familles d’organismes d’assurance : si les sociétés d’assurance et les mutuelles avaient connu une bonne année, il n’en était pas de même pour les institutions de prévoyance.

2017 voit toutefois ces indicateurs bien orientés sur l’ensemble des segments, selon les données compilées par le CTip, la FFA et la FNMF. Le marché de la prévoyance progresse de 4,4%, à 21,4 milliards d’euros de cotisations, un dynamisme qui se dessinait déjà au sein de notre classement 2018 de la prévoyance.

La prévoyance collective redémarre

La prévoyance individuelle poursuit sa progression (+3,9%), mais la collective redevient bien orientée (+4,7%), représentant toujours une courte majorité de l’ensemble des cotisations (55%). Une reprise partagée par l’ensemble des acteurs du marché : +3,8% pour les mutuelles, +4,1% pour les institutions de prévoyance et +4,6% pour les sociétés d’assurance, ces dernières ayant désormais une part de marché globale de 64% contre 28% pour les institutions de prévoyance et 8% pour les mutuelles – ces parts de marché étant calculées par entité et non par groupe*.

Le CTip, la FFA et la FNMF ont également communiqué un état du marché de la santé logiquement fort proche de celui compilé par le Fonds CMU. Avec un volume total de cotisations de 37,1 milliards d’euros, ce marché progresse de 2,3% – un léger rebond tempéré par une inflation record depuis 2012. Les sociétés d’assurance tirent sans surprise le mieux leur épingle du jeu (+4,9%), alors que les cotisations des institutions de prévoyance progressent de 3% et celles des mutuelles de 0,4%.

Toutefois, sur la base de ces comptages et pour la première fois, la part de marché des mutuelles passe sous la barre des 50% (49,9%), là où celle des sociétés d’assurance s’élève désormais à 32,3% et celle des institutions de prévoyance à 18,1%.

* Méthodologie : La ventilation des volumes de cotisations est déterminée par entité, selon la liste des organismes agréés publiée par l’ACPR. Une vision par groupe serait différente puisque la ventilation se référerait à la catégorie juridique de l’entité tête du groupe et non plus à celle de chaque entité. En 2017, par exemple, le fait de comptabiliser dans les cotisations des mutuelles celui d’une société anonyme d’assurance dont les titres sont détenus par des mutuelles relevant du code de la mutualité conduirait à faire varier la part de marché de la Mutualité de 8% à 11% en prévoyance. De même, dans une vision groupe, la part de marché des institutions de prévoyance serait de 30% en santé et de 35% en prévoyance.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 02 octobre 2020

ÉDITION DU 02 octobre 2020 Je consulte

Emploi

Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)

Expert Engins de chantier (H/F)

Postuler

ASSURANCES TOUSSAINT-PAJOT-SEVIN

AGENT GÉNÉRAL ASSOCIÉ H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de service d'assurances (5 lots)

Val d'Oise Habitat

01 octobre

95 - VAL D'OISE HABITAT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Prévoyance : un marché dynamique en 2017

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié