Réforme de l’ACS : la Mutualité française prend acte

 Réforme de l’ACS : la Mutualité française prend acte

Pour la Fédération nationale de la Mutualité française, les conditions sont réunies pour que les mutuelles amplifient leur mobilisation en faveur de l’aide à la complémentaire santé.

Au lendemain de la présentation rar le président de la République, Emmanuel Macron, du « plan pauvreté », qui réforme l’aide à la complémentaire santé (ACS) en la fusionnant avec la CMU complémentaire (CMU-C), la Mutualité Française (FNMF) « prend acte » du nouveau dispositif. « Plus simple, il devrait faire bénéficier les Français qui ont les revenus les plus modestes de la réforme du 100% Santé, tout en préservant leur liberté de choix de l’organisme qui les protège », écrit la première fédération mutualiste française dans un communiqué.

A l’euro près

Alors qu’une partie de la profession craignait une forme d’étatisation de l’ACS, c’est-à-dire une reprise de sa gestion par l’Assurance maladie qui gère déjà l’écrasante majorité des bénéficiaires de la CMU-C, la FNMF souligne que « le libre choix de l’organisme, condition déterminante de la non stigmatisation des bénéficiaires, devrait permettre aux mutuelles d’amplifier leur mobilisation pour faire progresser le taux de recours à ce dispositif ». Elle salue aussi le fait que « les dépenses de santé engagées seront remboursées aux organismes à l’euro près, sans limitation forfaitaire ».

Emploi

AFI ESCA

Délégué Régional grands comptes H/F

Postuler

SERPINET CONSEIL

Inspecteur Commercial SUD 12 15 30 34 48 81

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de services d'assurances pour la CTBR.

Compagnie des Transports du Bas Rhin

19 janvier

67 - STRASBOURG

Services d'assurances.

Ville de Riom

19 janvier

63 - RIOM

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Réforme de l’ACS : la Mutualité française prend acte

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié