Santé : le dossier médical partagé (DMP) de nouveau relancé

Santé : le dossier médical partagé (DMP) de nouveau relancé

La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn et l’Assurance maladie ont officialisé la généralisation du dossier médical partagé (DMP) à l’ensemble des Français, après une expérimentation menée ces 18 derniers mois dans 9 départements. Un chantier dont la genèse remonte à près de quinze ans désormais…

Cette fois-ci sera-t-elle la bonne pour le DMP ? Le dossier médical partagé est généralisé ce 6 novembre à l’ensemble des Français, ont conjointement annoncé le ministère des Solidarités et de la Santé et l’Assurance maladie, après une expérimentation menée dans neuf départements depuis le début de l’année 2017.

« Près de 100 000 DMP s’ouvrent chaque semaine à bas bruit », note l’Assurance maladie : il y aurait ainsi près de deux millions de dossiers déjà opérationnels, un nombre logiquement voué à croître ces prochains jours et semaines. Son directeur général Nicolas Revel vise un objectif de 40 millions de dossiers d’ici cinq ans.

Plus de dix ans d'échecs

Cette nouvelle impulsion s’inscrit dans une histoire chargée, puisque la genèse du DMP, qui signifiait dans un premier temps « dossier médical personnel », remonte à la loi Santé de… 2004. L’histoire du DMP, à laquelle chaque ministre de la Santé a été confronté depuis cette date (Philippe Douste-Blazy à l’origine, Roselyne Bachelot en 2009…), est ainsi parsemée d’échecs en tout genre.

Le lancement officiel du DMP n’a ainsi eu lieu qu’en 2011 et, début 2012, seuls 50 000 dossiers avaient été créés... pour un investissement initial (à l’époque) de quelque 200 millions d’euros. Le pilotage de ce chantier a finalement été confié en 2016 à l’Assurance maladie par Marisol Touraine.

Un DMP à la main du patient

Ce DMP a vocation à regrouper l’ensemble des informations médicales du patient : il est de base automatiquement alimenté par l’Assurance Maladie à partir de l’historique des soins et des traitements remboursés des 24 derniers mois. Le patient peut y ajouter des informations supplémentaires : groupe sanguin, allergies… et masquer les informations qu’il ne souhaite pas partager avec les professionnels de santé.

La généralisation escomptée de ce DMP sera aidée par une campagne de communication d’envergure à partir du 9 novembre et la possibilité, pour les patients, d’ouvrir leur propre DMP de plusieurs manières : directement sur Internet, au sein des CPAM ou au sein des pharmacies équipées en ce sens.

Emploi

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

KAPIA RGI

DÉVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Location longue durée de quatre véhicules automobiles

Ville de Noisiel

14 décembre

77 - Noisiel

Mission d'assistance comptable.

SMAC Syndicat Mixte d'Abattage en Corse

14 décembre

20 - AJACCIO

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Santé : le dossier médical partagé (DMP) de nouveau relancé

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié