Télémédecine : MédecinDirect fait évoluer sa plateforme de téléconsultation

Télémédecine : MédecinDirect fait évoluer sa plateforme de téléconsultation

La récente prise en charge des actes de téléconsultation médicale (sous conditions) incite MédecinDirect, partenaire de dizaines d’assureurs complémentaires santé, à lancer une nouvelle offre pour l’ensemble des médecins, au-delà de la quarantaine de praticiens actuellement partenaires de la société.

Plusieurs actes de télémédecine sont ou seront désormais pris en charge par la Sécurité sociale et ouverts à une prise en charge normalisée par les complémentaires santé : les téléconsultations médicales, depuis le 15 septembre 2018, et des actes de télé-expertise à compter de 2019. Le tout, selon un certain nombre de conditions.

MédecinDirect s’est lancé sur la téléconsultation médicale en 2016, une fois l’agrément reçu, après plusieurs années (la société a été fondée en 2010) centré sur le téléconseil. Une quarantaine de médecins généralistes et spécialistes sont partenaires de la plateforme, une cinquantaine d’organismes complémentaires santé s’y sont également associés.

Une nouvelle offre professionnelle est donc lancée par MédécinDirect pour équiper les médecins voulant se lancer dans la téléconsultation médicale avec leurs propres patients. Si son président et fondateur François Lescure ne parle pas d’ouverture de son modèle, il souligne toutefois à l’Argus que MédecinDirect doit « répondre à la demande des professionnels de santé qui souhaitent disposer d'outils ayant fait leurs preuves et les former à l’exercice complexe qu’est la téléconsultation ».

La prise en charge des téléconsultations, un enjeu central

Le but de la manœuvre : proposer aux médecins de réaliser des téléconsultations sans investissement particulier ni délai de développement, mais François Lescure voit plus loin. « Nous apportons un peu plus qu'une simple plateforme de mise en relation : ce qui nous parait un enjeu encore plus stratégique, c'est de donner des outils au médecin qui vont lui permettre de réaliser des téléconsultations dans des conditions de sécurité et simplicité optimales ».

Cela, sans omettre une condition technique non négligeable : les téléconsultations actuellement prises en charge par l’Assurance maladie doivent être réalisées par visioconférence, un moyen pouvant poser problème dans les déserts médicaux ou pour des populations peu à l’aise sur le plan technique… « C'est pourquoi nous continuons de répondre par écrit ou par téléphone à tous les patients qui en font la demande », note François Lescure. « Et ils sont nombreux… »

La question de la prise en charge des téléconsultations reste donc centrale et sensible, illustrée par la récente mise en demeure de la plateforme de télémédecine Qare (soutenue notamment par Axa) par l’Ordre des Médecins. François Lescure prévient : « À partir du moment ou un patient est éligible dans les conditions précisées, notamment les exceptions retenues par l'avenant 6, nous nous efforcerons de solliciter le remboursement par l'Assurance maladie ». Mais le modèle actuel avec les complémentaires santé est voué à perdurer, les assureurs prenant pour l’heure ces téléconsultations à leur charge.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 11 octobre 2019

ÉDITION DU 11 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Reprise de données budgétaires, comptables et achats des universités Paris Descarte...

Université René Descartes - Paris V Bureau des marchés

15 octobre

75 - UNIVERSITE PARIS DESCARTS

Prestations d'administration du personnel et de paie

SEM Plaine Commune Développement

15 octobre

93 - St Denis

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Télémédecine : MédecinDirect fait évoluer sa plateforme de téléconsultation

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié