Auto, MRH : la Maif revoit ses tarifs à la hausse

Auto, MRH : la Maif revoit ses tarifs à la hausse

La mutuelle dévoile à ses sociétaires ses tarifs pour l'année 2019. Des augmentations justifiées par la forte sinistralité climatique.

Après plusieurs années de gel tarifaire, le rattrapage est à l'oeuvre à la Maif. La mutuelle annonce à ses sociétaires, dans le magazine qui leur est dédié, que les tarifs augmenteront de 2,7% en moyenne en auto, hors effet du bonus/malus, et de 3% en moyenne en habitation l'an prochain.

En matière d'assurance habitation, la hausse se situe dans la fourchette donnée la semaine dernière par Actuaris, le cabinet tablant cette année sur des hausses comprises entre 2 et 3% pour l'ensemble du marché. La faute à la sinistralité climatique exceptionnelle qui a fait grimper la fréquence des sinistres en 2018. "L'été 2018 a battu des records avec plus de 50 000 déclarations de sinistres liés aux orages", rappelle d'ailleurs la Maif.

Hausse des coûts moyens

En cause, également, la hausse des coûts moyens. "Le niveau d'inflation générale, insignifiant ces dernières années, se situe aux alentours de 2% en 2018. Et l'augmentation des prix est encore plus marquée dans les métiers du bâtiment", justifie la mutuelle. Selon Actuaris, l’indice de la Fédération Française du Bâtiment progresse de 2,9% et l’indice des prix d’entretien et d’amélioration (IPEA), c’est-à-dire le coût des artisans, de 1%.

En auto, la hausse des coûts moyens est tirée depuis plusieurs années par la hausse du coût de la réparation automobile. S'ajoute à cela la forte sinistralité climatique qui a provoqué en 2018 une hausse de la fréquence des dommages et bris de glace. La dégradation de la sinistralité brute - et donc de la prime pure - explique donc cette hausse tarifaire.

Rattrapage tarifaire

Après avoir gelé ses tarifs pendant 4 ans, la Maif est également en phase de rattrapage depuis 2018. L'an dernier, elle avait augmenté ses tarifs auto de 2% en moyenne. La hausse affichée pour 2019, qui ne tient cependant pas compte de l'effet du coefficient de réduction/majoration ou du vieillissement du parc, se situe au-dessus de la fourchette donnée pour la moyenne du marché : 1,5 à 2% seulement, selon Actuaris et Facts&Figures.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Auto, MRH : la Maif revoit ses tarifs à la hausse

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié