Cat’ nat’ : l’agence S&P s’inquiète de la baisse des réserves de la CCR

Cat’ nat’ : l’agence S&P s’inquiète de la baisse des réserves de la CCR
SOUTHCREEK GLOBAL/ZUMA/RÉA

L’agence de notation estime que l’épuisement des réserves de la Caisse centrale de réassurance aura des répercussions directes sur les primes d’assurance dommages.

C’est une réalité qui se matérialise de plus en plus dans les comptes des assureurs. L’agence de notation S&P Global Ratings s’alarme à son tour de l’impact croissant des catastrophes naturelles. Si elle ne prévoit pas, à court terme, de dégradation des notes des assureurs dommages, l’agence s’inquiète de l’épuisement progressif des réserves de la Caisse centrale de réassurance (CCR), alors que le régime public de catastrophes naturelles a permis jusqu’ici aux assureurs d’absorber ces pertes. Dans le cas de l’ouragan Irma, survenu à l’automne 2017 dans les Antilles, la majorité des 1,9 Md€ de pertes assurées ont ainsi été prises en charge par la CCR.

Hausse des prix

Mais qu’en sera-t-il à l’avenir ? « La part couverte par la CCR est de plus en plus importante et ses réserves diminuent depuis 3 ans en raison de pertes assurées conséquentes. Si l’activité catastrophique se renforce, il faudra trouver des solutions, qui passeront probablement par l’extension des régimes existants, ce qui devrait donc se répercuter à la hausse sur les prix », relève Marc-Philippe Juillard, analyste chez S&P.

L’impact des phénomènes climatiques, de plus en plus intenses, se fait, en effet, sentir sur le niveau de provisions de la CCR. Après les ouragans Irma et Maria aux Antilles, ainsi que le fort épisode de sécheresse survenu en métropole en 2017, « la provision pour égalisation a été ramenée à 1,44 Md€ à l’issue de l’exercice 2017, contre 2,55 Md€ l’année précédente », selon le dernier rapport SFCR du réassureur public. Le bilan de la CCR reste toutefois robuste  - son ratio de solvabilité est de 179,6% à fin 2017 - et « CCR pourrait couvrir un sinistre Cat Nat d’un montant de l’ordre de 4.5 Md€ à l’échelle du marché sans recourir au soutien de l’Etat », mentionne encore le rapport SFCR.

Garantie de l'Etat

En cas d’épuisement – à terme - des réserves de la CCR, la garantie de l’Etat permettrait de prendre en charge les sinistres cat’ nat’. Ainsi, S&P ne prévoit pas de dégrader la note de CCR (AA avec perspective stable) qui reste adossée à la notation souveraine de l’Etat français, actionnaire à 100% de CCR. Quant à la notation de la filiale de réassurance de marché CCR Re, (A- avec perspective stable), elle est directement liée à celle du groupe CCR, explique l’agence de notation dans son rapport du 12 novembre 2018.

Le système français serait donc en mesure de faire face à l’épuisement des réserves de la CCR, mais à quel prix ? « Cela se répercuterait nécessairement sur la taxe cat’ nat’ sur les contrats d’assurance dommages et donc sur le niveau de la prime », estime Marc-Philippe Juillard. Si la vigilance est de mise pour les assureurs dommages, la réforme du régime de catastrophes naturelles, promise par le président de la République, ne prévoit pas, pour l’heure, de se pencher sur sa pérennité financière. Les discussions se poursuivent entre les pouvoirs publics et la profession.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de service ayant pour objet la fourniture de prestations de complémentaire s...

AURA (Association pour l'Utilisation du Rein Artificiel)

19 octobre

75 - AURA PARIS

Organisation de séjours pour enfants pendant les vacances scolaires

Ville de Clichy La Garenne

19 octobre

92 - Clichy La Garenne

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Cat’ nat’ : l’agence S&P s’inquiète de la baisse des réserves de la CCR

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié