Assurance construction : quelles responsabilités pour les courtiers grossistes ?

Assurance construction : quelles responsabilités pour les courtiers grossistes ?
DR Le secteur du BTP pâtit des défaillances en cascade d'assureurs étrangers venus profiter des libertés du marché unique.

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Dans une interview au « Moniteur », Bernard Delas, le vice-président de l’ACPR, revient sur les défaillances en cascade d’assureurs étrangers opérant grâce au passeport européen. Et répond, par la même occasion, au président de la CSCA, Bertrand de Surmont. 

Elite, CBL, Alpha, Gable : « leurs noms sont connus », rappelle Bernard Delas, le vice-président de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) dans les colonnes du Moniteur (groupe Infopro Digital, maison-mère de l'Argus). Ces assureurs étrangers opéraient en France sur le marché de l’assurance construction grâce au passeport européen, la Libre Prestation de Services (LPS). Leurs défaillances en cascade ont défrayé la chronique, mettant en lumière « les failles du système européen ». Dans ces affaires, qui risquent de sérieusement mettre à mal le secteur de la construction, qui est responsable ?

[...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Assurance construction : quelles responsabilités pour les courtiers grossistes ?

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié