Construction : retour à la normale amorcé, après les défaillances d’assureurs étrangers

Construction : retour à la normale amorcé, après les défaillances d’assureurs étrangers

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Après l’explosion des demandes en 2019, liée à la disparition des acteurs exotiques opérant en LPS, le Bureau central de tarification (BCT) a été moins saisi par les artisans et entreprises du bâtiment en 2020.  

 

Le marché de l’assurance construction en France commence à se réorganiser. En témoigne la baisse amorcée en 2020 du nombre de saisines du Bureau central de tarification (BCT), chargé de statuer sur les tarifs de la prime, à la demande des assurés, lorsque ces derniers se sont vus refuser une couverture par les acteurs du marché. Le BCT construction a ainsi ouvert 219 dossiers en 2020, contre 259 en 2019, et statué dans 100 d’entre eux (contre 116 en 2020).

[...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 24 septembre 2021

ÉDITION DU 24 septembre 2021 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

CHARGÉ D’ÉTUDES ACTUARIELLES INVENTAIRE EPARGNE H/F

Postuler

Natixis Assurances

GESTIONNAIRE INDEMNISATION CADRE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat d'assurances statutaires

Centre de Gestion de la Fonction Publique

24 septembre

66 - Perpignan

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Construction : retour à la normale amorcé, après les défaillances d’assureurs étrangers

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié