Explosion sur le port de Beyrouth : vers une sortie de crise pour les assureurs

Explosion sur le port de Beyrouth : vers une sortie de crise pour les assureurs
© Theen Moy / Creative Commons

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Les attentats terroristes constituent au Liban des clauses d’exclusion. Alors que l’enquête sur la cause de l’explosion survenue en août 2020 s’enlise, un grand réassureur a décidé de payer le sinistre, quelle que soit sa cause.

 

L’assurance va-t-elle enfin sortir de l’impasse où elle se trouve depuis la dramatique explosion qui a ravagé le port de Beyrouth il y a près d’un an ?  Le sinistre, qui a coûté la vie à près de 200 personnes, a également généré des pertes économiques majeures (entre 6 et 8 Md$), dont 1,2 Md € de pertes assurées. Les assureurs exposés dans la région, dont Axa et Allianz, peuvent en principe compter sur leurs programmes de réassurance pour absorber le choc. Mais le droit des contrats libanais leur a sérieusement compliqué la tâche.

[...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 08 juillet 2022

ÉDITION DU 08 juillet 2022 Je consulte

Emploi

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Explosion sur le port de Beyrouth : vers une sortie de crise pour les assureurs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié