Inondations : comment les assureurs alertent communes et particuliers

Inondations : comment les assureurs alertent communes et particuliers

Dans l’Aude et l’Hérault, touchés par une crue record dans la nuit du 14 au 15 octobre, 250 000 SMS ont été envoyés afin d’avertir les assurés.

Les inondations qui ont touché la région Occitanie dans la nuit du 14 au 15 octobre ont causé 14 morts et des dommages matériels estimés à 200M€ au total par la Fédération Française de l’assurance. Un bilan qui aurait pu être bien plus lourd sans les dispositifs d’alertes mis en place par les communes et les assureurs. « Si cet événement s’était produit il y a 20 ans, il est probable que les conséquences auraient été plus graves, compte tenu des progrès faits en matière de prévention des risques », souligne Frédéric Maisonneuve, responsable métiers IARD entreprises, collectivités, associations chez Groupama.

Surveillance "minute par minute"

De nouveaux outils permettent, en effet, de prédire avec davantage de précision la survenance des phénomènes climatiques. C’est ainsi que Predict Services, une filiale de Météo France et Airbus Defense & Space, propose aux collectivités locales et aux assureurs un service de surveillance « minute par minute » permettant d’alerter les populations concernées à mesure que la trajectoire du phénomène climatique se précise. Contrairement aux messages de vigilance diffusés par Météo France à l’échelle des départements, les services de Predict établissent un maillage fin commune par commune, selon le niveau de gravité de l’événement.

Grâce à leur partenariat avec Predict, Axa, Aviva, Generali et Groupama ont envoyé 250 000 SMS à leurs clients assurés dans la région Occitanie, dans la nuit du 14 au 15 octobre. Dans les communes sinistrées, près d’un foyer sur trois avait ainsi été averti du risque d’inondations. L’envoi de SMS s’effectue de manière graduelle, selon 4 niveaux d’alerte. Il n’est déclenché qu’au deuxième niveau (gravité modérée) « pour ne pas entraîner de démobilisation des assurés en multipliant les messages d’alerte », explique Laurent Boissier, responsable mission climat chez Generali France. Parmi les 38 000 SMS envoyés par la compagnie, 80% étaient des alertes de niveau 2 avec un message de type « soyez prudents ». 7350 alertes de niveau 3 (gravité forte) - « Mettez-vous en sécurité » - faisaient état de risques d’inondations. Enfin, 140 assurés ont reçu en phase 4 (gravité majeure) un message de type : « Restez en sécurité. Crue importante du Fresquel. Risque d’inondation majeur ».

Les SMS comportent des informations sur la nature des risques et leur localisation et renvoient, pour l’heure, vers le site « Generali Prévention Météo » où les assurés trouvent des conseils pour protéger les personnes et les biens. La compagnie entend aller plus loin en intégrant dans ces SMS des infographies illustrant les consignes à suivre. « Nous testons cette fonction actuellement et devrions la lancer d’ici la fin de l’année », annonce Jean-Laurent Granier, PDG de Generali France.

Aider les communes

Premier assureur dommages des collectivités locales, Groupama a été pionnier en s’associant à Predict dès 2011. Un partenariat dont bénéficient gratuitement les 18 000 à 20 000 collectivités locales que le mutualiste assure. 1800 communes dans les départements de l’Aude, l’Hérault, les Pyrénées, le Tarn et le Tarn et Garonne ont ainsi été averties par Groupama lors de ces événements dramatiques, dont 700 au stade 2 dit « prudence », 235 au stade 3 dit « sécurité » et 20 au stade ultime dit « sécurité maximale ».

Dans chaque commune bénéficiant des services de Predict, 6 personnes susceptibles d’être contactées en cas d’événement ont au préalable été identifiées. Chaque collectivité dispose d’un espace internet dédié avec une mise à jour en temps réel des informations concernant l’événement en cours. Ce partenariat va même bien plus loin : les communes sont également assistées en amont dans la construction de leurs plans communaux de sauvegarde (PCS). Obligatoires depuis la loi du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile, ces plans de gestion de crise opérationnelle relèvent de la responsabilité des maires. Ces plans, qui organisent notamment l’évacuation des maisons de retraite, la fermeture des voiries inondées ou la protection des véhicules, sont déclenchés en phase 2. «Nous faisons également un bilan et un retour d’expérience après les événements avec les communes et améliorons si nécessaire leurs PCS », explique Frédéric Maisonneuve.

Réduire l'intensité des dommages

Des actions qui portent leurs fruits afin de limiter l’impact des catastrophes naturelles. « Les retours que nous avons eu des maires et des habitants des secteurs les plus touchés par les inondations nous prouvent combien ces messages d’alerte, reçus par anticipation, ont permis de sauver des vies et mettre en sécurité de nombreux biens », commente Alix Roumagnac, président de Predict Services. Pour les assureurs, l’intérêt est double : s’affirmer comme des acteurs de la prévention auprès de leurs assurés et réduire l’intensité des dommages afin de maîtriser leurs coûts. « Même s’il est impossible de mettre à l’abri tous les biens lors de tels événements qui surviennent dans un laps de temps assez court, avec une violence forte, nous estimons que prévenir à temps permet de limiter les impacts sur les biens assurés », affirme ainsi Jean-Laurent Granier.

Emploi

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

KAPIA RGI

DÉVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Inondations : comment les assureurs alertent communes et particuliers

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié