Inondations dans l’Aude : le dispositif de crise des assureurs

Inondations dans l’Aude : le dispositif de crise des assureurs

Compagnies et mutuelles se mobilisent afin d’accélérer le règlement des sinistres, après la crue record qui a fait une dizaine de morts dans ce département du sud de la France.

Les assureurs sont sur le pont pour aider les sinistrés du département de l’Aude, où une crue record – la pire depuis 1891 – a fait une dizaine de morts lundi dernier. « La procédure accélérée de catastrophe naturelle » a été déclenchée, a annoncé le Premier ministre Edouard Philippe, qui avait fait le déplacement à la rencontre des victimes. Une déclaration de catastrophe naturelle que CovéaMMA, MAAF et GMF- indique avoir « anticipé sur tout le département de l’Aude ».

Sur le terrain, les assureurs ont déclenché leur dispositif de crise, facilitant la déclaration de sinistre en ligne et par téléphone. C’est le cas de Allianz France qui a mis en place un numéro gratuit dédié, en complément de son outil de déclaration en ligne et de son appli mobile. De même, la Maif a mis en place un serveur vocal interactif pour « une prise en charge priorisée », ainsi qu’un « module de déclaration en ligne simplifié ». La mutuelle a déjà enregistré 800 dossiers dans le département, dont 75% en habitation.

Déclarations en ligne

La Macif, de son côté, a mis en place, comme pour tout événement climatique, une bannière incitant à la déclaration en ligne. «En cas d’événement climatique, 50% des déclarations de sinistres se font via nos outils en ligne. 90% de ces déclarations sont traitées dans leur intégralité. Cela permet de faire face à un afflux de dossiers lorsque survient un phénomène d’une telle ampleur, et d'éviter à nos sociétaires sinistrés de contacter nos plateformes déjà fortement sollicitées », explique Jean-Philippe Dogneton, directeur général délégué IARD de la mutuelle.

La Macif a déjà enregistré, au total, 679 sinistres, dont 67% en habitation. "Si le nombre de sinistres enregistrés est inférieur à celui des événements climatiques des 15 et 16 juillet derniers (Rhône), l'ampleur des dommages s'annonce conséquent, du fait d'habitations complètement sinistrées", précise la mutuelle.

équipes renforcées

Tous indiquent avoir renforcé leurs équipes sur le terrain, au moyen d’équipes ou de cellules mobiles. Allianz France a ainsi déployé son Unité Mobile d'Intervention (UMI) à Carcassonne, pour recevoir les assurés sinistrés en présence des agents Généraux, de l’inspection indemnisation et des experts. Même son de cloche pour Covéa qui a déployé des unités mobiles d’accueil à Carcassonne ainsi qu’une cellule et une ligne d’assistance psychologique. La Macif indique avoir dépêché sur place des inspecteurs rattachés à d'autres territoires pour renforcer les équipes déjà présentes.

mesures d'urgence

En matière de délai pour les déclarations de sinistres, les assureurs consentent également à des efforts exceptionnels : Allianz France et Covéa indiquent le prolonger jusqu’au 15 novembre. La compagnie verse, en outre, des acomptes aux sinistrés pour faire face aux situations urgentes.

Generali déploie des mesures de soutien exceptionnelles aux sinistrés comme l'enlèvement facilité des véhicules (2 adresses de garage à Cavanac et Carcassonne fournies aux agents et courtiers pour les clients) et la prise en charge de la seule prestation de remorquage même si le client n’a pas souscrit l’assistance dans son contrat. La compagnie encourage également la mise en place d'une "expertise d'urgence simplifiée" et relève les plafonds d’intervention sans expertise relevés (2 000 € pour le particulier, 5 000 € pour le professionnel). Elle autorise également le règlement des clients dès le dépôt du rapport d’expertise en perte totale sans attendre la fin de procédure de cession.

Quant à la Macif, elle allonge la prise en charge de l'hébergement provisoire à 10 jours (au lieu de 5 prévus par le contrat) et majore de façon significative l'acompte versé pour faire face aux achats de première nécessité. les conditions de mise à disposition d'un véhicule de prêt ont également été assouplies pour prendre en compte la gravité de la situation. Covéa indique, de son côté, prendre en charge pendant 30 jours les frais de relogement des sinistrés. Une couverture qui n’est pas aujourd’hui incluse dans le régime public de catastrophes naturelles. La réforme du régime, annoncée par le président Macron aux Antilles, devrait se pencher sur cette question afin d’harmoniser leur prise en charge.

Emploi

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

KAPIA RGI

DÉVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Inondations dans l’Aude : le dispositif de crise des assureurs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié