[DOSSIER] Dommages - PME 2/3

Dommages et PME : « Les assureurs doivent améliorer la lisibilité de leurs offres »

Dommages et PME : « Les assureurs doivent améliorer la lisibilité de leurs offres »
Bernard Cohen-Hadad

Pour Bernard Cohen-Hadad, président de la CPME Paris – Île-de-France et associé-gérant du cabinet de courtage BCH Assurances, les attentes des patrons de PME sont simples : informations claires sur les garanties, tarifs raisonnables, bonne prise en charge en cas de sinistre...

Argus de l'Assurance : Quelles sont les principales garanties d’assurance dommage souscrites par les dirigeants de PME ?

Bernard Cohen-Hadad (CPME) : La plupart du temps, les dirigeants de PME souscrivent un contrat couvrant leur responsabilité civile et les dommages aux biens de leur entreprise. Très souvent, ils optent aussi pour une garantie couvrant leurs pertes d’exploitation. Mais certains dirigeants pensent que cette dernière est incluse d’office dans leur contrat d’assurance de dommages aux biens alors que ce n’est pas le cas. De même, ils ne comprennent pas toujours que, en cas de sinistre, ils seront remboursés pour la valeur résiduelle de leurs biens et pas pour la valeur à neuf. Les dirigeants de TPE-PME manquent d’informations pour bien compren­dre l’étendue de leurs garanties alors qu’ils ne maîtrisent pas le sujet et qu’ils n’ont que peu de temps à y consacrer. Leur préoccupation principale est de développer leur activité.

Comment permettre à ces dirigeants de mieux comprendre l’étendue des garanties de leurs contrats d’assurance ?

Un dirigeant de PME ne doit pas s’intéresser à son contrat uniquement quand il reçoit son avis d’échéance en hausse ou à l’occasion d’un sinistre. Mais il est indispensable que les assureurs améliorent la lisibilité de leurs offres, sans utiliser de termes techniques, comme c’est encore trop souvent le cas. Expliquer clairement ce qui sera indemnisé ou ce qui ne le sera pas, c’est le rôle et la responsabilité d’un assureur attentif aux professionnels, même s’il peut s’appuyer pour cela sur les réseaux d’intermédiaires, agents et courtiers. En tant qu’intermédiaires, nous avons un rôle irremplaçable d’information, d’accompa­gnement, d’alerte. Ceci dit, nous avons besoin que les compagnies mettent à notre disposition des outils autrement plus simples que des conditions générales de vente indigestes, et c’est encore trop rarement le cas. Le développement du numérique n’a pas tout réglé…

Justement, les services digitaux souvent mis en avant par les assureurs ne font-ils pas partie des principales attentes des dirigeants de PME ?

L’arrivée du numérique est un atout, mais elle risque d’entraîner une perte de relation humaine dans les échanges entre les dirigeants de PME et leur assureur. Il faut veiller à ce que ce ne soit pas le cas. Je pense que les services digitaux proposés par les assureurs doivent simplement être une source d’information supplémentaire, voire d’alerte. Je rappelle que la moitié des artisans-commerçants ne sont pas encore équipés d’outils informatiques pour leur activité… De plus, l’accompagnement humain, par un agent ou un courtier, permet à une entreprise de ne pas être sur-assurée ou sous-assurée, comme c’est souvent le cas. Les dirigeants de PME font trop peu évoluer leurs contrats d’assurance, même quand leur société se développe.

Bernard Cohen-Hadad

  • L’actuel président de la CPME Paris - Île-de-France et président de la commission financement de la CPME est diplômé d’études supérieures de droit, d’économie, d’histoire contemporaine.
  • Il commence sa carrière en tant que juriste d’entreprise et entre dans le monde de l’assurance en 1994.
  • Il fonde le cabinet de courtage BCH Assurances, spécialisé en assurance santé, en 2007.

Quelles sont les principales attentes des dirigeants de PME vis-à-vis de leur assureur ?

Sur un marché très concurrentiel, alors que les produits sont relativement standardisés, ce qui fait la différence pour satisfaire les dirigeants de TPE-PME aujourd’hui, c’est un vrai accompa­gnement et une réelle écoute. Les contrats d’assurances doivent corre­spondre aux besoins réels des entreprises. Autrement dit, il faut faire du conseil en gestion des risques. Pour les dirigeants, la balance se situe toujours entre la certitude d’être bien couvert pour leur activité et le besoin de l’être à un tarif responsable. Enfin, les dirigeants sont également sensibles au fait que leurs sinistres soient réglés en temps et en heure. Les délais sont encore trop longs. Il faut limiter les demandes des justificatifs administratifs ou comptables. Quand ces critères sont réunis, les PME sont fidèles. Elles aiment conserver le même assureur dans la durée. Et ce qui arrive dans cette fidélisation, c’est une souscription additionnelle d’autres contrats d’assurance, dans l’intérêt de chacun.

Pour conclure, la CPME peut-elle jouer un rôle pour sensibiliser les dirigeants de PME à la gestion des risques ?

Au niveau de la CPME Île-de-France, nous avons créé l’Académie des PME. Ces matinales d’information permettent d’aborder différents thèmes, dont certains portent sur l’assurance. Pour chaque matinale, nous invitons des experts qui répondent aux questions de nos TPE-PME.

CPME : De quoi parle-t-on ?

  • Syndicat patronal dédié aux TPE-PME, la CPME rassemble près de 150 000 entreprises employant près de 3 millions de salariés.
  • Son objectif est de faire entendre leur voix auprès des pouvoirs publics et des institutions notamment. La CPME propose également un accompagnement à ses adhérents à travers des rendez-vous de réseautage et de formation.
  • Organisation privée et représentative, la CPME dispose d’un réseau de 200 syndicats de métiers et de 177 unions territoriales.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 13 décembre 2019

ÉDITION DU 13 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurances du CIRAD.

CIRAD

14 décembre

75 - CIRAD

Assurance responsabilité civile.

Gironde Habitat

14 décembre

33 - BORDEAUX

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Dommages et PME : « Les assureurs doivent améliorer la lisibilité de leurs offres »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié