Renouvellements 2022 : des entreprises cherchent encore leurs assureurs

Le tenu-couvert est la hantise des courtiers et des risk managers pendant la période des renouvellements. Malheureusement les tensions du marché de l'assurance des grands risques sont telles que de nombreuses entreprises n'ont pas pu éviter cet écueil et seraient encore à l'heure actuelle en pleines négociations pour boucler leurs programmes d'assurances pour l'année 2022. 

Partager
Renouvellements 2022 : des entreprises cherchent encore leurs assureurs

Si les renouvellements de janvier 2021 avaient été compliqués pour les risk managers et les courtiers, ceux de janvier 2022 se sont révélés pires.

En effet, selon nos informations un certain nombre d’entreprises n’auraient pas bouclé l’ensemble de leurs portefeuilles au 31 décembre et seraient encore en négociations pour trouver de la capacité et des porteurs de risques. Cette absence d'accord est loin d'être sans conséquences pour les entreprises et les assureurs qui doivent trouver une solution de court terme afin d'éviter le défaut d'assurance en attendant de trouver l'accord final.

A lire : Renouvellements 2022, les pratiques à risques sur le risque d'entreprises

Pour le président de l’Amrae Oliver Wild les tensions sur le marché sont telles que la situation est loin d’être surprenante « Je ne sais pas combien d’entreprises sont en « tenu-couvert » mais cela ne m’étonnerait pas que certaines n’aient pas bouclé l’ensemble de leur programme au 31 décembre parce que cela s’était déjà produit lors des renouvellements du 1er janvier 2020 quand le marché commençait à se tendre. »

84% des entreprises ont subit des redressements tarifaires

Selon une étude minute de l’association des risk managers français menée mi-décembre, plus de 90% des risk managers interrogés rencontraient des « difficultés » à placer leurs risques. Ils sont même plus de 84% à avoir subi des augmentations tarifaires dont 44,21% des redressements de la prime d’assurances de 20% à 50%. Par ailleurs, 67,37% des gestionnaires de risques se sont vus imposer de nouvelles sous limites plus restrictives.

A lire : Grands risques une nouvelle flambée des prix attendue en 2022

«Un déni de service»

Même les risk managers les plus prévoyants ayant suivi les recommandations de l’Amrae et entamé les négociations en amont n’ont pas été épargnés. « La tension n’a fait que s’accroitre. Démarrer les discussions avec les assureurs le plus tôt possible, n’est pas un gage de succès puisque cette année, le temps de réponse des porteurs de risques était extrêmement long. Il est même arrivé que certains souscripteurs ne répondent tout simplement pas aux demandes de cotations ou qu’ils répondent trop tardivement», s’agace Oliver Wild. Et d’ajouter « qu’un assureur ne veuille plus prendre de risque n’est pas audible. C’est presque du déni de service ! »

Vers la fin de l'assurance cyber ?

Cette année l’ensemble des risques étaient concernés par la baisse de capacités et les redressements tarifaires, mais les gestionnaires de risques ont rencontré plus de difficultés pour leur portefeuille cyber que pour les autres lignes. « En cyber, les polices d’assurance se vident de leurs substances. Les entreprises se retrouvent à acheter des polices d’assurances qui ne couvrent plus grand-chose. C’est à se demander si demain il existera toujours un marché d’assurance cyber. Rien n’est moins sûr », s'exaspère Oliver Wild.

«Etre créatifs»

Selon le président de l’Amrae si « les entreprises sont de plus en plus mal couvertes, [c’est] parce qu’elles n’arrivent pas à trouver d’assureurs qui acceptent de prendre le risque quel que soit le prix. » Aussi les risk managers seraient en train de réfléchir à des alternatives au marché de l’assurance. « La situation n’est plus tenable. Il va nous falloir être créatifs !» conclut ce dernier.

SUR LE MÊME SUJET

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

NEWSLETTER La matinale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Tous les événements

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Planète CSCA

Président

Yves Pellicier, Maif 2022

Yves Pellicier, Maif 2022

Maif

Président

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Trouvez les entreprises qui recrutent des talents

BCA EXPERTISE

Expert Automobile en Formation CDD H/F

BCA EXPERTISE - 17/11/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS