Tempête Adrian en Corse : agents et experts témoignent

Tempête Adrian en Corse : agents et experts témoignent

Des rafales de vent à plus de 150 km/h et des phénomènes de submersion marine ont causé des dommages dans l’île de beauté. Agents et experts commencent ce mardi à traiter les premières déclarations de sinistres.

21.000 foyers privés d’électricité, une dizaine de blessés dont un grave, une cinquantaine de bâteaux de plaisance coulés ou endommagés, le port d’Ajaccio méconnaissable : la tempête Adrian a secoué la Corse ce lundi 29 octobre en fin d’après-midi. Depuis l’ouverture des agences mardi matin, les agents généraux sont sur le pont pour recueillir les premières déclarations de sinistres. « Le préfet de région a ordonné la fermeture des administrations et des commerces lundi à 15h. Les dossiers sont donc arrivés mardi matin », explique Jean-Marc Mariani, expert local. Ce dernier avait reçu en fin de matinée une centaine de dossiers de la part des compagnies d’assurance. Les plus présentes sur l’île de Beauté : Axa, Allianz et Groupama/Gan.

"Action du vent et dommages de mouille"

« Les sinistres les plus importants sont liés à l’action directe du vent et aux dommages de mouille, c’est à dire l’infiltration d’eau dans les toitures », précise Jean-Marc Mariani. Le « choc mécanique des vagues », c’est-à-dire la submersion marine, a généré quant à lui «quelques gros dossiers» qui « devraient être couverts par un arrêté cat’ nat’, étant donné que la Corse était placée en vigilance rouge par Météo France », poursuit-il.

A Porto-Vecchio, à l’extrémité sud de l’île, où s’est abattue une mini-tornade, l’agence Axa de Valérie Luciani n’a pas constaté pour autant « un afflux terrible de dossiers ». «Nous nous attendons à une quinzaine de dossiers au total, principalement du fait des infiltrations d’eau dans les maisons. Les assurés ont été prévenus en amont, par Météo France, ainsi que par les alertes qu’Axa envoie par mails et SMS. » Tout comme Groupama, Generali et Aviva, Axa a, en effet, noué un partenariat avec la société Predict Services (filiale de Météo France et Airbus Defense&Space) qui lui permet d’alerter ses assurés de l’approche d’un phénomène climatique avec un maillage fin des risques à l’échelle des communes. L’agence Axa Paolantonacci, également à Porto-Vecchio, s’attend, elle, à traiter «près de 150 sinistres. C’est ce que nous avions reçu après le passage de la tempête Eleanor en janvier ».

"Une multitude de petits sinistres"

A Ajaccio, la submersion marine a généré des dégâts importants sur le front de mer. L’agence Allianz Colonna et Martelli a enregistré, pour l’heure, « des dommages sur les bâteaux de plaisance, un établissement en bord de mer, des terrasses, des petits balcons endommagés ». L’agence Axa Paoletti a reçu, elle, « quelques gros dossiers de bâteaux de plaisance : l’un d’entre eux a tapé sur le quai avec la force des vagues ; dans un chantier naval, un bâteau est tombé sur deux autres, les endommageant tous trois. » La plupart des dommages constatés par les agences interrogées par l’Argus de l’assurance touchent toutefois les habitations de particuliers : tuiles, volets et antennes arrachés, bris de glace, mais aussi des dommages provoqués par les infiltrations d’eau et des surtensions électriques. « Nous avons affaire à une multitude de petits sinistres, générés par la force du vent ou par des projectiles ou des troncs d’arbres lancés contre les habitations. Heureusement, il n’y a pas de dommages corporels ! », confirme-t-on à l’agence Gan Ajaccio Corniche.

Emploi

SIACI

Gestionnaire Sinistres Construction H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Tempête Adrian en Corse : agents et experts témoignent

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié