La Française des jeux s'assure pour couvrir le risque de contrepartie

La Française des jeux s'assure pour couvrir le risque de contrepartie
Dans le cadre de la privatisation de la Française des jeux, l'entreprise vient de souscrire une assurance visant à garantir le risque de contrepartie.

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Alors que la Française des jeux est entrée en bourse le 21 novembre 2019, l’entreprise vient d’annoncer la souscription, par l’intermédiaire d’un courtier, d’une assurance visant à garantir le risque de contrepartie, à compter du 1er janvier 2020.

Avec la privatisation de la Française des jeux, c'est la fin du système des « fonds de contrepartie ». Dans la pratique, un fonds de [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 janvier 2020

ÉDITION DU 17 janvier 2020 Je consulte

Emploi

CREDIT AGRICOLE ASSURANCES

Souscripteurs IARD PME - PMI H/F

Postuler

Agence Swisslife Paris Madeleine

Collaborateur Commercial en Assurance de Personnes H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Conseil, assistance et suivi des contrats d'assurance

Ville de Lunéville

19 janvier

54 - LUNEVILLE

Accord-cadre a marches subsequents assurance dommage-ouvrage et ses garanties compl...

Tours Métropole Val de Loire Communauté d'Agglomération Tours Plus

19 janvier

37 - TOURS METROPOLE VAL DE LOIRE

Analyse financière des rapports annuels remis par les concessionnaires du Syndicat ...

Syndicat Mixte des Ports de Pêche Plaisance de Cornouaille

19 janvier

29 - PONT L'ABBE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La Française des jeux s'assure pour couvrir le risque de contrepartie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié