Après les retraites, Raymond Soubie s'intéresse à l'assurance

Principal artisan de la réforme des retraites, l'ancien conseiller social à la présidence de la République lance le cabinet de consulting Alixio. Cette société est notamment spécialisée dans le conseil en organisation aux entreprises et aux organismes d'assurances et de protection sociale.

L'inspirateur de la réforme des retraites ne semble pas pressé de prendre la sienne. À 70 ans, Raymond Soubie, l'ancien conseiller social du chef de l'État - remplacé dans cette fonction depuis le 23 novembre 2010 par Jean Castex, lui-même par deux fois directeur de cabinet de Xavier Bertrand -, revient à ses premières amours en créant la société de consulting Alixio, dont le site Internet devrait être lancé à la mi-février, selon nos informations. Avant de conseiller Nicolas Sarkozy, cet énarque, qui a également officié auprès de Jacques Chirac et de Raymond Barre lorsque ceux-ci étaient à Matignon, dirigeait Altedia, un cabinet de conseil en ressources humaines qu'il a vendu au géant du travail temporaire Adecco.

Entrer par l'organisation des organismes...

Avec Alixio, le « parrain du paritarisme », comme il est surnommé, ne se contente pas d'un bis repetita. Son nouveau cabinet, installé dans de vastes locaux de la très chic rue parisienne de l'Université, à deux pas des ministères et de l'Assemblée nationale, ne veut pas se limiter aux seules ressources humaines, mais compte bien couvrir de nombreux domaines, dont l'assurance, grâce à sa filiale baptisée Alixio Care Management Consulting. D'après une dépêche publiée par l'agence d'informations AEF, également propriété de Raymond Soubie (lire ci-contre), cette entité est spécialisée dans « le conseil en organisation aux entreprises et organismes d'assurances, de prévoyance, de protection sociale, de santé et de services à la personne ».

Elle compte déjà à son actif l'accompagnement de la fusion entre Aprionis et Vauban-Humanis, ainsi que la refonte du système d'information des contrats collectifs de Groupama. Elle travaille également pour l'institution de prévoyance B2V, pour Préfon, et serait sur le point de signer avec Réunica.

... puis proposer toute une palette de produits

Outre les acteurs de l'assurance et de la protection sociale, la filiale d'Alixio souhaite s'adresser à l'ensemble des entreprises, notamment via la prévention des risques psychosociaux (France Télécom est déjà client), en s'appuyant sur les consultants en ressources humaines de sa maison mère. L'entregent de son illustre propriétaire, qui siège au Conseil économique, social et environnemental (Cese), devrait également l'aider à ouvrir des portes. Alixio Care Management Consulting, qui ne souhaite pas se limiter à l'accompagnement de fusions des institutions de prévoyance, présente la palette de ses prestations de conseil sous le concept beaucoup plus large de care management, qui comprend la santé, l'éducation, la formation, la prévention ou encore la dépendance.

Pour y arriver, la filiale d'Alixio pourrait acquérir de petits cabinets de « niche », par exemple dans la santé. Cela ne devrait pas poser de problème : Raymond Soubie aurait vendu Altedia pour quelque 60 millions d'euros...

Emploi

SOLUSEARCH.

Animateur commercial H/F

Postuler

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances dommages aux biens

SERM

19 janvier

34 - Montpellier

Traitement des produits locatifs relatifs aux paiements des loyers par les locataires

Paris Habitat OPH Direction des achats

19 janvier

75 - PARIS HABITAT OPH

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Après les retraites, Raymond Soubie s'intéresse à l'assurance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié