Chez Axa, la tension monte d'un cran entre la compagnie et son réseau

Chez Axa, la tension monte d'un cran entre la compagnie et son réseau
© DR
Soumis à la pression de l'assureur qui tente d'améliorer ses résultats techniques, les agents généraux Axa, qui avaient déjà tiré la sonnette d'alarme en 2009, manifestent vivement leur mécontentement.

Respect des tarifs négociés, engagements à améliorer la qualité de service, déblocage de 4 M€ pour réduire l'impact des hausses de prix sur les dossiers sensibles... les agents généraux Axa avaient marqué des points lors de la dernière assemblée générale de Réussir, leur syndicat. Mais les problèmes de fond qui avaient amené, en décembre 2009, le syndicat à parler de « crise de défiance » n'ont apparemment pas été réglés. Au contraire.

Le président de Réussir dénonce la pression

« Axa ne respecte plus rien, Axa passe en force sur tous les sujets », constate Michel Picon, dans une lettre envoyée début septembre aux adhérents et accessible sur le site Internet du syndicat. Le président de Réussir y évoque la pression exercée par la compagnie pour améliorer ses résultats techniques et augmenter ses profits : « Si l'on peut comprendre le besoin de redressement [...], il n'est plus acceptable que ce redressement se fasse avec une telle brutalité, un tel mépris des agents généraux et de leurs clients. »

Les agents, mais aussi leurs clients, pénalisés

Les 3 600 agents réalisent 70 % du chiffre d'affaires dommages d'Axa France et se sentent particulièrement pénalisés, car c'est l'activité qui fait l'objet des mesures les plus drastiques : hausse de tarifs, politique de souscription sélective, modification des garanties. Difficile, par exemple, pour les agents d'accepter l'introduction d'une franchise sur les bris de glace, « alors que nous demandions qu'elle soit proposée en option, et qu'elle n'est pas appliquée sur les contrats e-auto vendus sur Internet, ni sur l'offre de Direct assurance », précise Patrice Guédet, secrétaire général de Réussir.

Le syndicat appelle au boycott

Autre point d'achoppement : la hausse des frais généraux, qui se répercute sur le calcul de l'intéressement des agents. Or celui-ci peut représenter jusqu'à 10 % de leur rémunération, selon Patrice Guédet. « Nous sommes conscients qu'il faut se serrer les coudes en cette période de crise, mais ces mesures nous montrent aujourd'hui que le réseau n'est plus écouté », ajoute le secrétaire général de Réussir.

Pour marquer son opposition à la stratégie du groupe, le syndicat en appelle à une suspension des relations avec la compagnie et menace de se tourner vers d'autres assureurs pour répondre aux demandes des clients. De quoi faire réagir. « Nous n'allons pas rester sourds aux demandes du syndicat », affirme Éric Lemaire, directeur de la communication d'Axa France, qui se dit cependant « surpris » par la réaction de Réussir. « Axa a toujours été attaché à son réseau et entend rester à son écoute pour débloquer la situation. » Le cri de colère du syndicat intervient alors que Nicolas Moreau doit succéder à François Pierson à la direction générale d'Axa France début octobre et que le syndicat s'apprête à réélire son bureau. Un moment clé pour faire passer des messages...

Nous sommes conscients qu'il faut se serrer les coudes mais les mesures prises par AXA montrent que le réseau n'est plus écouté

Patrice Guédet, secrétaire général de Réussir

AXA ne respecte plus rien, AXA passe en force sur tous les sujets. Il n'est plus acceptable que le redressement se fasse avec une telle brutalité

Michel Picon,président de réussir

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 21 janvier 2022

ÉDITION DU 21 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

Natixis Assurances

CONTRÔLEUR DE GESTION EPARGNE (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Chez Axa, la tension monte d'un cran entre la compagnie et son réseau

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié