Pour le groupe April, la croissance se trouve au-delà des frontières

Le courtier grossiste lyonnais vient de dévoiler des résultats 2011 en demi-teinte. En 2012, April compte sur ses implantations à l'international pour envisager le retour d'une croissance rentable.

« Pour avoir une croissance supérieure à celle du marché en 2012, il faudra savoir sortir du cadre », voilà ce qu'a lancé Patrick Petitjean, le directeur général d'April Group, lors de la présentation des résultats. Ces derniers ne sont pas à la hauteur des espérances fixées l'an dernier : si le chiffre d'affaires (754,4 M€) progresse de 1,9 %, le résultat opérationnel (79,6 M€) et le résultat net (55,5 M€) chutent de 22,9% et 30,3%.

Après avoir concédé, qu'April « a connu une année délicate au vu de la conjoncture financière et économique », Patrick Petitjean met en avant pour 2012 « l'innovation et l'activité internationale ». Il reste cependant prudent, et précise que le groupe « ne doit pas rater ce virage cette année ».

Après avoir revu sa stratégie de distribution, en rationalisant ses deux réseaux de boutiques (April Santé et April Mon assurance) et en recentrant l'activité du groupe sur le courtage, le directeur général d'April souhaite ainsi « le retour d'une croissance significative dès 2012 ». En ce qui concerne son réseau de distribution directe, le courtier grossiste vise l'équilibre financier d'ici à deux ans pour le redéployer en 2014.

L'activité internationale, toujours en progression comme la branche dommages, devrait « représenter d'ici à 2015 près de 32% du chiffre d'affaires, contre 22% aujourd'hui ». Le courtier grossiste pourrait notamment cibler la Chine, plus précisément Hong Kong.

Le développement du groupe devrait être aussi bien organique qu'externe dans les quatre prochaines années. Selon le conseiller du directeur général d'April Group, Jean-Marc Atlan, une enveloppe « de 80 M€ sur quatre ans » est ainsi réservée aux acquisitions ciblées de cabinets, en France et à l'international.

LA SANTÉ EN RECUL, LE DOMMAGES PROGRESSE
  • Passant d'une marge opérationnelle courante de 20,5% du chiffre d'affaires en 2010 à 15,7% en 2011, la branche santé-prévoyance accuse une baisse, due à des performances techniques en demi-teinte. Du côté de la branche dommages en France et à l'international, le résultat opérationnel courant enregistre un bond de 18,3 M€, passant d'une perte de 3,1M€ à un excédent de 15,2 M€.

 

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Services d'assurance

Fondation de Selves

20 août

24 - Sarlat-la-Canéda

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Pour le groupe April, la croissance se trouve au-delà des frontières

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié